Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Jeudi 4 février, la population insurgée de Lar, dans le sud de l’Iran, a poursuivi ses protestations pour une quatrième journée consécutive en dépit des mesures répressives et d’un couvre-feu officieux, indique un communiqué du CNRI daté du 4 février. (voir le clip )

Selon le siège social de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) à l'intérieur du pays, la ville entière est en grève, magasins, établissements officiels et écoles fermés. Les manifestants scandent « Nous sommes tous ensemble», «responsables incompétents, Démission! Démission ! » et « Mort aux collaborateurs ». Le climat est tendu.

Les protestations ont commencé lundi en opposition à des actes frauduleux commis par les responsables du régime, sous prétexte de convertir l'une des sections de la ville appelée Guerache en une division territoriale. Des manifestants en colère ont attaqué le poste de police, les bâtiments officiels et les banques Melli et Mellat, brisant les fenêtres et affrontant les Forces de sécurité d'Etat (SSF). Les agents ont tiré sur les manifestants et lancé des grenades lacrymogènes. Mais un certain nombre d'entre eux sont tombés entre les mains des protestataires qui les ont roués de coups. De nombreux manifestants ont également été blessés pendant les affrontements et ont été transférés à l'hôpital Imam Reza, unique hôpital de la ville.

Craignant la propagation des protestations, des agents du renseignement ont procédé à des arrestations massives. Au moins 20 ont été arrêtés, dont 16 ont été prises pour la ville voisine de Chiraz.

De hauts responsables du régime, y compris le ministre de l'Intérieur et le président du «Comité de sécurité nationale » des mollahs, se sont rendus sur place pour aider à rétablir l'ordre dans la ville. Au moins un millier d’hommes de la garde spéciale, équipés de matraques électriques, de gaz lacrymogène et de canons à eau ont été envoyés à Lar, qui est située dans la province méridionale de Fars.

IRAN 
DECEMBRE 2019

 8 exécutions

Soulèvement national

1000 manifestants tués

4000 blessés

12.000 arrestations

dans 187 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions; Novembre: 15 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE