Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - C'est une photo qui parle d'elle même. Pas une femme. Un rang de barbes face à un rang de cravates pour sceller au Medef une série d'accords qui s'asseoient allègrement sur une montagne de persécutions et de pendaisons en Iran, dont justement 63 femmes

Ces sourires béats du côtés des mollahs, et ces mines figées en face en disent long sur la place qu'ils accordent aux femmes et à leurs droits. Ils en disent long aussi sur la misogynie et l'absence d'éthique dans le monde des affaires. Si la première y abonde, la seconde y demeure une denrée rare.

A ceux qui croient naïvement que ces contrats apporteront un plus à l'économie française, il faut répondre : aux yeux des mollahs ils ont avant tout valeur de blanc-seing pour poursuivre la répression en Iran et font figurent de bouées de sauvetage.

Juste avant d'arriver à Paris, Rohani a ajouté 3 pendus à sa longue liste de 2200 exécutions de son mandat : Le 21 janvier un prisonnier de conscience a été pendu à Kermanchah, Fardine Hossseini, un derviche. Le 24 janvier, un prisonnier a été pendu à Kermanchah et un autre à Yassoudj. Ce qui porte à 61 le nombre des exécutions en janvier en Iran. Chacun des contrats dont se félicite le Medef vient approuver ces mises à mort et verser du sel sur les plaies des familles des victimes en Iran.

C'est ce qu'ont crié des milliers de manifestants dans les rue de Paris le 28 janvier, de la place Denfert-Rochereau aux Invalides. C'est l'Iran de demain qui défilait avec force et détermination pour rapeller que commerce et diplomatie doivent répondre à l'éthique et au respect des droits humains. Que la République est fondée sur des principes qui ne peuvent servir de paillasson aux fascistes religieux de Téhéran.

Cependant, cela ne s'arrête pas là. Investisseurs et industriels, sans le savoir, vont financer le terrorisme et l'intégrisme islamiste. 

PSA Peugeot Citroën compte investir jusqu’à 400 millions d’euros. Or le secteur automobile est aux mains des gardiens de la révolution, les pasdaran, ceux qui mettent à feu et à sang la Syrie, le Yémen et l'Irak...

Le géant de la construction Bouygues, en partenariat avec le gestionnaire des aéroports de Paris (ADP), a obtenu « un accord de principe » pour  la conception, la construction et la supervision du projet d’extension de l’aéroport international Imam Khomeini de Téhéran. Ce domaine est aux mains du bras droit d'Ahmadinejad, l'ex président des mollahs, et donc encore des pasdaran qui en ont fait une plaque tournante de la contrebande en tout genre drogue et traite des femmes y compris, de l'envoi d'armes et d'hommes en renfort à Bachar Assad en Syrie et de l'envoi de terroristes à travers le Moyen-Orient.

Le groupe de BTP et concessions Vinci a annoncé la signature d’un protocole d’accord portant sur la rénovation, l’extension et l’exploitation des aéroports de Mashhad - le deuxième d’Iran - et d’Ispahan. Tout ce qui gravite à Machad appartient à la fondation religieuse Astaneh-Qods-Razavi, super conglomérat qui brasse des milliards de dollars et dont le rôle essentiel est l'exportation de l'intégrisme au Moyen-Orient et en Afrique.

La SNCF a annoncé la signature d’un protocole de coopération avec les chemins de fer iraniens (RAI) dans quatre domaines. Les chemins de fer sont reliés au QG Khatam Al Anbya, du corps des pasdaran. Cela finance donc la répression dans le pays et la guerre à l'étranger.

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé la signature d’un protocole de coopération avec le ministère de la Santé iranien, la participation à des programmes de prévention de certaines maladies et des aides pour conduire une recherche épidémiologique. Cela prète à sourire. Le secteur phrmaceutique est le domaine privé du "QG de l'exécution du commandement de l'imam". Les deniers versés vont directement dans les comptes de Khamenei, le guide suprême des mollahs. Quant à la prévention de certaines maladies, il doit s'agir de la liberté et de la démocratie. Pour l'aide sur la recherche épidémiologique, cela concerne sûrement le développement de l'extrémisme islamiste qui se répand comme la peste.

Richel, fabricant entre autres de serres maraîchères et horticoles, a paraphé un protocole d’accord portant sur la réalisation de 50 hectares de serres de haute technologie. L'agro-alimentaire est le domaine exclusif du Comité de secours de l'Imam et de la fondation Astaneh-Qods-Razavi spécialisé dans l'exportaion du terrorisme et de l'intégrisme.

C'est donc avec des mines réjouies, la larme à l'oeil, des mains - d'hommes- serrées à tout rompre que les industriels t le Medef vont permettre à cette dictature religieuse de financer la répression en Iran et de mener la culture intensive de l'intégrisme et du terrorisme à l'étranger. Merci qui ?

 

 

IRAN 
NOVEMBRE 2019

 9 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE