Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - L'injustice des mollahs en Iran vient de condamner à mort Himen Oraminejad, accusé d'homicide alors qu'il n'avait pas 18 ans. La cour suprême s'est empressée de confrmer la peine capitale. La cour suprême en Iran confirme toujours les peines capitales et les envoie illico à la branche de l'application des peines qui ne connait pas de chômage technique.

 

L'incident s'était déroulé dans la ville de Sanandaj, dans l'ouest de l'Iran. Il avait alors 17 ans. Le coup est parti dans une bagarre entre jeunes. Il a été condamné à la loi du talion. Il n'a fait l'objet d'aucun examen psychiatrique. Les juges ne lui ont posé que deux questions.

L'injustice du régime intégriste en Iran a fixé à 15 ans la majorité pénale des garçons, âge auquel il peuvent être condamné à mort, mais aussi se marier. Par contre cet âge a été fixé à 9 ans pour les filles.

Le régime des mollahs méprise ouvertement les lois iternationales qui interdisent la peine de mort pour les mineurs. Amnesty international a publié un rapport accablant à ce sujet sur l'exécution des enfants en Iran.

Le 1er février deux jeunes ont été exécutés Yazd, pour des délits qui leur étaient imputés avant l'âge de 18 ans. 

Pour bien marquer sa cruauté totale, quand il n'exécute pas des enfants le régime des mollahs les laisse attendre leur 18 ans en prison pour les exécuter à leur anniversaire.