Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Les autorités en Iran font régulièrement diffuser des ondes parasites de forte densité sur la prison tentaculaire de Gohardacht, en banlieue de Téhéran. Dernièrement le phénomène s'est intensifié.

 

Ces ondes déclenchent chez les prisonniers des maux de tête violents, des vertiges, des nausées et coupent l'appetit. Elles visent surtout le quartier 12 de ce centre pénitentiaire. A long terme, elles déclenchent le cancer.

Les prisonniers ont fait savoir que la diffusion de ces ondes est si forte qu'elles empêchent de capter la télévision officielle.

Les détenus politiques s'inquiètent de cette nouvelle forme de torture et en appelle aux instance sinternationales et aux défenseurs des droits humains de dénoncer et condamner ce type de persécution.