Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif – Comme il est de coutume lors des célébrations du Nouvel An iranien, Norouz qui est tombé le 20 mars cette année, les gens se rendent sur les tombes de leurs chers disparus. Avec le nombre surélevé d’exécutions et de manifestants abattus, les cimetières font toujours le plein en cette période de l’année.

 

Les familles des victimes d’assassinats politiques en profitent pour se retrouver et rendre hommage à ceux qui sont tombés pour la liberté. Ainsi la mère et les proches de Kianouch Assa, un jeune manifestant tué lors de la révolte de 2009, ont été se recueillir sur sa tombe à Kermanchah, dans l’ouest de l’Iran, et ont célébré en même temps ... son anniversaire. 

Kianouch Assa était un étudiant brillant de l’université des Sciences et de l’Industrie à Téhéran. Lors d’une manifestation post-électorale du 15 juin 2009 devant une base de la milice paramilitaire du Bassidj près de la place Azadi, il avait été touché par une balle tirée par un pasdaran.  Puis les services de renseignement s’étaient emparés du blessé et son corps avait été retrouvé trois jours plus tard dans une morgue de la capitale.