Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Les services de renseignement en Iran ont interdit tout rassemblement à la mémoire de Chahrokh Zamani, syndicaliste renommé assassiné dans la prison de Gohardacht par le régime en septembre 2015. 

 

Ses proches, sa famille, ses amis, voulaient lui rendre hommage à Téhéran le 1er septembre. Sous la menace des services de renseignement, la cérémonie a dû être annulée. Cet homme avait une grande aura sociale. Dans le climat actuel où la colère et la douleur causées par une répression extrême et une crise économique aiguë, le régime redoute l'étincelle qui fera exploser le baril social.

Le 15 septembre 2015, alors qu'il purgeait sa cinquième année de prison, Chahrokh Zamani est mort de façon plus que suspecte. Ce grand défenseur des droits des travailleurs avait écrit avant de mourir: "Les services de renseignement m'ont menacé de mort directement et indirectement, notament en m'empoisonnant."