Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Des incidents ont opposé mardi des étudiants pro et anti-gouvernement sur le campus de l'université de Téhéran, au lendemain de manifestations d'opposants au président Mahmoud Ahmadinejad à l'occasion de la "journée des étudiants", a rapporté l'agence officielle Irna.

Des étudiants opposés au gouvernement, qualifiés d'"émeutiers" par Irna, se sont "rassemblés pour protester contre ce qu'ils qualifient d'agressions contre les manifestants (de lundi)", a expliqué l'agence.

Des hommes du gouvernement les ont affrontés à coups de slogans, avant que la situation ne dégénère en bagarres durant lesquelles des pierres et des gaz lacrymogènes ont été jetés et des fenêtres brisées, a précisé l'agence sans faire état de blessés.

Ces incidents sont intervenus au lendemain de nouvelles manifestations, lundi autour des universités de Téhéran, contre la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad en juin. Ces manifestations, interdites, ont entraîné des heurts avec les forces de l'ordre.

Le chef de la police de Téhéran, Azizollah Rajabzadeh, a indiqué mardi que 204 personnes avaient été arrêtées lors des ces manifestations.

"204 émeutiers ont été arrêtés, 165 hommes et 39 femmes, et détenus pour atteinte à l'ordre public", a déclaré Rajabzadeh cité par Irna.

"Certains ont endommagé des véhicules, incendié des motos et des poubelles, et crié des slogans hostiles aux autorités", a expliqué le chef de la police.

Selon l'agence Isna, Rajabzadeh a également indiqué que des forces de l'ordre resteraient déployées autour des universités de Téhéran dans les prochains jours pour "empêcher des rassemblements à l'extérieur des campus".

(Avec AFP)