Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Des incidents ont éclaté lundi lors des funérailles de l'ayatollah Hossein Ali Montazeri à Qom entre la foule assistant à la cérémonie et des miliciens qui tentaient de la perturber, selon le site internet de l'opposition Rahesabz.

Les autorités ont interdit à la presse étrangère de couvrir les obsèques de l'ayatollah Montazeri, décédé samedi à Qom à l'âge de 87 ans des suites de maladie.

"Des dizaines de milliers" de partisans de l'ayatollah et d'opposants au gouvernement ont défilé en procession pour accompagner sa dépouille vers le mausolée de Masoumeh, important sanctuaire de l'islam chiite iranien où il doit être inhumé, a indiqué Rahesabz.

Des miliciens pro-gouvernementaux du mouvement Ansar Hezbollah, munis de mégaphones, ont tenté de perturber la procession en "déviant les slogans" de la foule, ce qui a provoqué "quelques affrontements", selon le site de l'opposition qui ne donne pas davantage de détails.

Le Grand ayatollah Hossein-Ali Montazeri, ancien dauphin de l'imam Khomeiny devenu très critique à l'égard du régime islamique depuis sa disgrâce en 1989, pour avoir condamné les exécutions massives des Moudjahidine du peuple en 1988, est décédé samedi à Qom, ville sainte située à une centaine de km au sud de Téhéran.

Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi ont appelé à une journée de "deuil public" lundi et à une participation populaire aux obsèques.

Selon l'opposition, des milliers d'Iraniens ont afflué de tout le pays vers Qom dès l'annonce de la mort de l'ayatollah Montazeri dimanche.

Depuis dimanche soir, les connections internet sont fortement perturbées en Iran, rendant difficile l'accès aux sites de l'opposition, selon un scénario désormais bien rodé avant chaque événement risquant de donner lieu à des manifestations contre le gouvernement du président Mahmoud Ahmadinejad.

(Avec AFP)