La FIFA au régime iranien : ouvrez les stades aux femmes fans de football
Iran Manif – Le président de la FIFA Sepp Blatter exhorte les autorités du régime iranien à lever l'interdiction touchant les femmes dans les stades.
Les propos de Blatter le 7 novembre sont intervenus après les pourparlers avec les responsables du régime iranien dont le président du parlement Ali Larijani.
Le 15 octobre, les forces de sécurité ont fait une descente contre des jeunes au match de football Iran-Thaïlande à Téhéran, arrêtant un groupe de jeunes filles déguisées en garçons pour entrer dans le stade.
Le chef des Unités Spéciales a déclaré le samedi 11 mai à l'agence officielle Fars : « Un certain nombre de jeunes filles, qui s’étaient travesties en garçons, ont tenté d'entrer dans le stade de football. Nous les avons arrêtées et les avons remises aux autorités judiciaires. »
En Iran, les femmes et les filles sont interdites d’entrée au stade Azadi (le stade de football national). En réaction elles se sont mises à s'habiller en hommes pour pouvoir entrer.

Iran Manif – Le président de la FIFA Sepp Blatter exhorte les autorités du régime iranien à lever l'interdiction touchant les femmes dans les stades.

Lire la suite...

Des femmes dans les unités spéciales de la police contre les femmes en Iran
Iran Manif - Les forces de sécurité de l’Etat en Iran ont présenté le 25 octobre dans le même colis la formation d’unités équestres, cynophiles et de femmes dans les unités spéciales.
On ne sait pas encore si les femmes sont à mettre au même rang que les chevaux ou les chiens.
Ces unités sont conçues pour la répression et la surveillance des rassemblements de femmes ou des réunions exclusivement féminines. Jusqu’à présent la répression sauvage des femmes ne posait aucun problème aux agents. C’est sans doute le fait de la « modération » tant vantée ces derniers temps par la presse occidentale. Les mollahs ont donc décidé d’utiliser des femmes pour taper sur d’autres femmes.
Il est fort possible qu’elles se retournent toutes pour taper sur le régime.

Iran Manif - Les forces de sécurité de l’Etat en Iran ont présenté le 25 octobre dans le même colis la formation d’unités équestres, cynophiles et de femmes dans les unités spéciales.

Lire la suite...


Iran Manif - La ségrégation entre les hommes et les femmes doit être imposée à toutes les universités iraniennes, où la culture occidentale doit être remplacée par la «foi islamique», a déclaré un ponte du régime des mollahs.

« Le climat des universités doit être un mélange de foi islamique et de sciences, a décrété Nouri Hamdani. La science sans morale islamique est juste un outil pour dévier le peuple.

« La culture et le climat des universités se sont occidentalisés, parce qu'elles étaient sous l'autorité de l'Occident dans le passé et il a malheureusement formé le peuple sur les bases d’une idéologie de franc-maçonnerie.

« Par conséquent, les livres d'étude de sciences humaines basés sur les idées de l'Occident doivent être retirés et remplacés par des livres de sciences humaines fondées sur la culture islamique ».

Hamedani souligne également la nécessité de mettre en place une ségrégation entre les hommes et les femmes dans les universités et déclare que les étudiants doivent éviter les activités politiques, qui seront « traitées avec fermeté ».

Il a également mis en évidence le fait que la culture orientale doit remplacer les cultures occidentales, ajoutant : « L'atmosphère des universités de la République islamique doit être islamique ».

Ses commentaires sont tombés alors qu’une enquête sur la ségrégation entre les hommes et les femmes dans les universités des villes de Tabriz et d’Ardebil, a révélé que tous les étudiants sauf ceux appartenant à la milice du Bassidj, s’y opposaient.

De vastes manifestations étudiantes en Iran ont dénoncé et rejeté ce plan de ségrégation sexuelle.

Iran Manif - Quand les mollahs ne pendent pas, ils chassent les femmes et les jeunes, les deux moteurs de la révolte.

Le 150.000e plan de répression des femmes a été lancé dans la capitale iranienne sans même trop savoir si le précédent avait été terminé. Sans doute pas le temps de se poser la question, vu l’urgence du mécontentement qui fuse de toute part. Il faut bien montrer les muscles, dans l’espoir de faire retomber la colère.

Des unités vert sombre et noires se sont mises à sillonner, labourer et hanter comme une ombre tous les passages animés, centres culturels et commerciaux, grands magasins, parcs, bref tous ces endroits sensés rassembler des citadins évidemment suspects.

L’étau s’est refermé sur les couleurs, les coiffures, les

Lire la suite...

Iran Manif - Le chef de la police en Iran a annoncé la mise en place du énième plan de renforcement des mesures contre les « mal voilées » dans la capitale, en envoyant des hordes de barbus et de corbeaux (agents en voile noir) sillonner les centres commerciaux, les places publiques et les passages animés. Plus que la mèche apparente, les sourires ou les vêtements cintrés, c’est la moindre velléité de rébellion que traquent ces vautours.  Sur ce plan, ils risquent d’être servis.

Lire la suite...

Iran Manif – Une altercation a éclaté dans la rue Chariati de la capitale iranienne entre un groupe de femmes et la brigade du vice. L’incident s’est passé le 26 aout.

Des femmes pasdaran, matraques à la main, avaient ciblé des jeunes filles qu’elles jugeaient « mal-voilées », bien décidées à les embarquer. Les insultes pleuvaient déjà dans un climat tendu et les corbeaux – nommées ainsi à cause de leurs tchadors noirs – leur promettaient un vrai calvaire une fois au poste, de quoi regretter pour longtemps un jean trop serré, des mèches rebelles et une tunique cintrée.

C’était sans compter les passantes, excédées par cette inquisition permanente. Une, puis deux, puis cinq, puis dix. Un attroupement de plus en plus grand s’est formé, serré, autour des corbeaux. Le ton est monté, un flot d’invectives et de menaces a fait très vite retomber les matraques qui avaient tenté de s’élever. La colère des femmes l’a emporté. Elles ont arraché les jeunettes de leurs griffes, bousculé les agents, leur donnant juste le temps de prendre leur tchador à leur cou pour éviter un lynchage.

Lire la suite...

Iran Manif – Les prisonnières politiques de la prison d'Evine de Téhéran sont privées des visites de leurs enfants depuis plus d'un mois, d'après des informations venant d’Iran.

Parmi les femmes sanctionnées, on trouve Faran Hessami, mère d'une petite fille de 4 ans, Maryam Akbari Monfared, mère de trois filles de 7, 13 et 14 ans, Sedigheh Moradi, mère d'une fille de 14 ans, ainsi que Fariba Kamal Abadi, mère d'une fille de 16 ans.

Le refus d'accès des enfants est une des tactiques utilisées par le régime pour augmenter la pression psychologique sur les prisonniers politiques.

Lire la suite...

Si les femmes alpinistes, très nombreuses, en Iran, profitent des sommets, des pics et des rochers pour se débarrasser des multiples polices des mœurs qui leur collent aux baskets et de tout l’attirail vestimentaire qui les emprisonnent, celles qui préfèrent la mer n’ont pas de chance cet été, à moins qu’elles ne mettent le cap hors des eaux territoriales iraniennes.

Le régime les contraint à bronzer du tchador vu que des patrouilles en jet-ski se promettent d’aller inspecter les bateaux de plaisance ou toute embarcation avec une silhouette de femme. C’est la grande trouvaille des mollahs qui étaient en manque de répression. Certes ils avaient déjà lancé la chasse aux conductrices dévoilées sur les autoroutes et les routes de campagne. A première vue, cela ne leur a pas suffi.

Lire la suite...

Iran Manif – Un groupe de femmes de Marivan dans la province du Kurdistan d’Iran, s’est rassemblé le 12 aout pour protester contre l’arrestation d’une militante des droits des femmes, du nom de Saadat Iranpour, et réclamer sa libération.

Saadat Iranpour a été arrêtée le 7 aout par les services de sécurité.


IRAN 
DECEMBRE 2019

 29 exécutions

Soulèvement national

1500 manifestants tués

4000 blessés

12.000 arrestations

dans 191 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions; Novembre: 15 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE