Iran Manif – Les mollahs iraniens installent des caméras de surveillance dans les écoles de filles à travers le pays dans le cadre des mesures misogynes. Cela fait suite aux projets du ministère des Sciences pour lancer la ségrégation unisexe dans les universités de l'ensemble de l’Iran.

Le journal gouvernemental Qanoun écrit : « L'installation de caméras dans les écoles de filles est en discussion depuis plusieurs années. Toutefois, avec la nouvelle année académique, ce plan sera largement appliqué, en particulier dans les écoles privées, ce qui va soulever des objections chez les parents.

«Abulqasem Khosravi, membre de la commission de l’Éducation et de la Recherche au parlement des mollahs, a déclaré concernant l'installation des caméras dans les écoles qu'il n'y avait pas de loi ni de décret spécifique pour ce plan, mais qu'il entre dans les réglementations de l’office de l’Éducation.

Lire la suite...

Courrier internationale, 23-29 mai – Elaph (Londres) – la loi iranienne autorise le mariage des filles à partir de 13 ans, mais de nombreuses familles pauvres les marient bien plus tôt.

Selon un récent rapport explosif, 850.000 mineures sont mariées en Iran, dont certaines ayant moins de 10 ans, voire moins de 9 ans. Dans certains cas, ces filles ont été mariées à un homme âgé afin d’épurer des dettes qu’auraient eues la famille envers lui. On retiendra également qu’au cours de la seule année 2006, il y a eu 25.000 divorces entre enfants dont l’âge varie entre 10 et 15 ans. Ce rapport, qui dévoile un pan des violations des droits de l’homme en Iran, a été établi par l’institut de recherche des médias du Moyen-Orient.

Lire la suite...

Iran Manif – Les mollahs ont beaucoup cherché pour réprimer davantage les femmes en Iran et dans la jungle déjà bien garnie d’interdictions qu’ils ont mises en place, ils viennent de sortir un nouveau carton rouge : la police ne tolérera pas celles qui s’affichent comme des « mannequins » dans les rues.

Et comme si ça ne suffisait pas, le décret a été monté en plan et découpé en tranches pour aller traquer les femmes jusque dans leur véhicule. On savait déjà que les vitres teintées et la musique – qui réjouit les cœurs, dixit Khamenei – étaient interdites, mais voilà que les chiens de compagnies sont devenus des envoyés du diable.

Le sous-chef de la police Radan a aboyé le 28 avril : « Transporter des chiens et voyager avec des animaux de compagnie dans des véhicules est interdit. Nous ne permettrons à personne de s’afficher avec son chien dans la rue. Les véhicules créant des nuisances sonores seront également confisqués». Par « nuisances sonores », il ciblait la musique.

Lire la suite...

Iran Manif – Le régime iranien a annoncé de nouvelles mesures de répression avec une série de « plans de sécurité morale et publique » qui va restreindre et opprimer davantage la population, en particulier les femmes.

Parmi les décrets draconiens qui vont être renforcés figurent les contrôles de la tenue vestimentaire des femmes et même de leurs achats, afin de surveiller les « courses impudiques ». Cabas ouverts à la sortie des magasins, pour savoir si les articles achetés ne sont pas un aller simple pour la damnation ou en liaison direct avec le diable. On ne sait pas comment les barbus de la police chargés d’assurer cette mission brûlante vont supporter le choc des couleurs et des dentelles et si une cellule psychologique, auto flagellation à l’appui, a été prévue pour les maintenir sur le droit chemin. Reste à parier que si cela peut les envoyer droit en enfer, les Iraniennes malgré la crise économique, vont charger les caddies.

Lire la suite...

Tout le monde connait les mollahs iraniens et tout le monde les a entendus vitupérer contre le grand Satan américain, brandi comme l’ennemi absolu. Mais l’ennemi juré des mollahs ne viendra pas d’au-delà des frontières du pays. Non ! Celui ou plutôt celles qui renverseront cette théocratie et même en déracineront l’idéologie intégriste de la terre d’Iran, ce sont les femmes.

Ecrasées depuis trente ans par des lois et une vision misogyne cruelle, elles répondent en entrant massivement en résistance. De fait, sous l’impulsion de l’opposante iranienne Maryam Radjavi, elles vont apporter au mouvement un élan sans pareil, et par la pratique de l’égalité avec les hommes et des responsabilités à tous les niveaux, jusqu’à la direction, elles lui impulsent une force inédite.

Lire la suite...

Par Sid Ahmed Ghozali, ancien Premier ministre algérien

Le 26 mars 2013 - J'ai rencontré beaucoup de combattants de la résistance iranienne. J'ai régulièrement assisté à plusieurs de leurs rassemblements et réunions dans de nombreux pays européens et j'ai appris d’eux beaucoup de choses.

Je crois qu'il y a un dénominateur commun entre le destin des peuples de tous les pays arabes et musulmans, et sur cette voie du destin, on ne peut ignorer le facteur iranien. Sans trop entrer dans les détails, nul ne peut nier que les pays arabes et musulmans de la région ont été influencés de manière très négative par l'évolution des mollahs en Iran. Je suis certain que la suppression de ce régime en Iran inversera le processus et ouvrira la voie à des changements démocratiques dans de nombreux pays de la région.

Lire la suite...

Donna Hughes* raconte la vie parsemée d'héroïsme de Pouran Najafi, tuée lors de l'attaque à la roquette sur Liberty le 9 février 2013:

Aujourd'hui, je veux attirer l'attention sur une femme qui a été prisonnière politique en Iran pendant cinq ans. Elle a passé 35 ans de sa vie à combattre le fascisme religieux en Iran. En 1979, lorsque la révolution a eu lieu, Pouran Nadjafi était au lycée dans une ville du nord de l'Iran. Elle a rejoint les Moudjahidine à l'âge de 17 ans. Lorsque le dirigeant des Moudjahidine de l'époque, Massoud Radjavi s'est rendu dans sa ville pour prononcer un discours, elle a distribué des tracts et aidé à organiser l'événement.

Lire la suite...

Par Edit Bauer, eurodéputée slovaque

L'Europe doit faire plus pour soutenir publiquement la création d'un Iran libre et démocratique, ce qui n'est pas dirigé par des clercs dangereuses, écrit MEP

publicserviceeurope.com, 15 mars 2013 – Les ministres des Affaires étrangères lundi ont ajouté neuf autorités du régime iranien que l’on dit être « responsables de graves violations des droits de l'homme» à la liste de ceux qui sont soumis à une interdiction de voyager et à un gel des avoirs. Un acte noble en soi, mais une question beaucoup plus importante persiste. Quelle démarche, le cas échéant, de l’Occident pourrait déclencher le «printemps iranien » ? Quelle que soit la réponse, une chose est sûre, quand ce jour viendra les femmes joueront un rôle de premier plan.

Lire la suite...

IRAN 
DECEMBRE 2019

 29 exécutions

Soulèvement national

1500 manifestants tués

4000 blessés

12.000 arrestations

dans 191 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions; Novembre: 15 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE