Iran : Sauvons les prisonnières du camp de la mort de Qartchak-Varamine

Iran Manif - Mme Sarvnaz Chitsaz, présidente de la commission des Femmes du CNRI, a lancé une mise en garde sur le sort de prisonnières qui viennent d’être transférées au camp de la mort de Qartchak. Elle appelle le Secrétaire général des Nations Unies, la Haut commissaire aux droits de l’homme de l’ONU et d’autres instances concernées à une intervention immédiate pour sauver la vie des prisonniers politiques, notamment celle des femmes.

Lire la suite...

Iran Manif  – « La source et le modèle de toutes les inégalités dont les êtres humains sont victimes, c’est le rapport inégal des sexes : si on atteint celui-ci en plein cœur, de manière partagée, il sera plus aisé de faire basculer tout le reste.  Cet objectif figure dans les positions fondamentalement démocratiques et laïques du CNRI », a déclaré Françoise Héritier le 26 février au CNIT à la Défense.

Lire la suite...

Par Nathalie Gillot

VSD, du 24 février au 2 mars 2011 – En janvier, 71 détenus ont été pendus dans les prisons iraniennes, dont de nombreux militants politiques. Elmira Vazehan, une mère de famille incarcérée depuis 2009, est la prochaine sur la liste, sa sœur Homeyra témoigne. Lundi 14 février, lors d’un nouveau rassemblement à Téhéran, deux manifestants ont été tués par balles. Sans réelle réaction de l’étranger. « Tant qu’il n’ya aura pas de boycott économique ou diplomatique conditionné à la poursuite de ces exécutions, le régime se sentira libre d’agir dans  l’impunité, commente Homeyra Vazehan. Cette Iranienne, exilée en Allemagne et de passage en France, se bat pour que sa sœur aînée, Elmira, ne soit pas conduite à la potence.

Lire la suite...

Reuters, 9 février – Les médias ont rapporté le 9 février que le ministre iranien des Sciences a appelé les universités à appliquer une stricte ségrégation sexuelle, disant que permettre aux hommes et aux femmes de se mélanger sur les campus est un signe de l’influence des valeurs occidentales étrangères.

Lire la suite...

Exécution criminelle de Zahra Bahrami par le fascisme religieux et misogyne au pouvoir en Iran

Iran Manif - A l’aube  de ce 29 janvier, indique un communiqué du CNRI, le régime inhumain et misogyne des mollahs a pendu Zahra Bahrami, une femme de 46 ans, mère de deux enfants, arrêtée en décembre 2009 après le soulèvement de l’Achoura en Iran. Ainsi 90 prisonniers ont-ils été exécutés depuis le début de 2011.

Lire la suite...

IRAN 
DECEMBRE 2019

 29 exécutions

Soulèvement national

1500 manifestants tués

4000 blessés

12.000 arrestations

dans 191 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions; Novembre: 15 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE