Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 

Iran Manif - Le député de Zahedan, dans le sud-est de l'Iran, vient d'annoncer dans une intervention que 80% de la population vivent sous le seuil de pauvreté.

Hossein-Ali Chahriari, en marge d'une exposition dans la ville de Yassoudj intitulée « une femme saine dans une société saine » - qui laisse songeur quand on connait la répression des femmes en Iran - a expliqué dans une interview avec l'agence ILNA sur le pourcentage d'Iraniens vivant sous ce seuil, il a répondu : « nous n'avons pas de chiffre sur ce sujet mais la situation économique et mais nul ne peut contester que la majorité de la population vit sous le seuil de pauvreté. »

« Les gens qui vivent à Téhéran, a ajouté Chahriari doivent avoir un revenu moyen de 4 millions de tomans (800€). Mais ceux qui à Téhéran ne possèdent pas ce revenu vivent sous le seuil de pauvreté. »

Le seuil de pauvreté est de 3 millions de tomans (600€) or, pour avoir une idée de la crise, le salaire des enseignants est d’un million de tomans (200€) en Iran.

Le député a ensuite précisé que « même si les chiffres exacts et véritables sur le nombre de personnes et de foyers vivant sous le seuil de pauvreté n'ont pas encore été publiés, dans la province du Sistan-Balouchistan (dans le sud-est de l'Iran) 80% de la population sont sous le seuil de pauvreté. »

Il a expliqué que la plupart des villageois et des habitants des bidonvilles des grandes agglomérations de cette province sont dans la misère avant d'ajouter que « le parlement ne peut rien faire pour sortir les gens de dessous le seuil de pauvreté ».