Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - A 20h45 le 28 mai, une rafale de Kalachnikov a été tirée depuis un point situé au nord-est du camp Liberty, et une balle a touché un baraquement d’habitation.

A plusieurs reprises il y a eu des tirs depuis l’extérieur en direction du camp ce qui met gravement en danger la sécurité des habitants. Le 14 mai 2014, une balle de Kalachnikov tirée depuis l’extérieur a transpercé un baraquement et touché un habitant à la tête. Le tir du 28 mai, dans la journée, témoigne à nouveau de la vulnérabilité des habitants de Liberty, de l’absence de sécurité et des menaces imminentes auxquelles ils sont confrontés.

Les observateurs de la MANUI ont pris des photos et des films et préparé un rapport sur le lieu d’impact du 28 mai. Ils avaient fait la même chose pour les balles qui avaient précédemment touché les baraquements des habitants.

La Résistance iranienne a porté à de nombreuses reprises l’attention des USA et de l’ONU, qui se sont engagés de multiples fois à assurer la sécurité des habitants sur la fourniture d’un minimum d’équipements de sécurité au camp Liberty, sur le retour en particulier des 17.500 murs en T de protection et le transfert des casques et les gilets pare-balles des habitants depuis Achraf.

Les équipes d’observateurs de la MANUI se rendent dans divers endroits du camp tous les jours visitant librement et parlant avec les habitants en privé ou en groupes. Les habitants y font part de leurs problèmes, concernant le manque de sécurité et leur vulnérabilité contre tout ce qui est tiré sur eux ou à propos du blocus inhumain, et leur demandent des solutions.

Malheureusement, aucune action n’a été entreprise vis-à-vis de ces demandes et il n’y a aucune perspective de solution.