Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Le régime terroriste en Iran sera renversé      
 
Maryam Radjavi appelle à une plus ferme réaction internationale face au régime iranien, la Norvège doit en prendre la tête, ajoute-elle.

Verdens Gang (quotidien norvégien), 4 janvier - Maryam Radjavi est la présidente-élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), une organisation de l'opposition iranienne en exil. Dans un entretien téléphonique avec Verdens Gang, Maryam Radjavi fait preuve d’optimisme en disant que l'insurrection va se poursuivre. Le soulèvement sera plus organisé et comprendra les étudiants, les travailleurs et les femmes, et le régime sera renversé l'an prochain, poursuit-elle.

Le régime sera dans l’incapacité d'inverser la situation. Ce régime a utilisé tout son arsenal. Il peut recourir à un massacre. Mais cela ne fera que radicaliser la situation. Pour Mme Radjavi, les circonstances sont extrêmement précaires.

Elle appelle à l’aide

Elle estime que la communauté internationale doit opposer au régime de la fermeté et lui imposer des sanctions plus sérieuses. Le régime doit être averti des conséquences de son comportement. Voilà comment nous pouvons prévenir un bain de sang en Iran. Pour Maryam Radjavi, les gouvernements occidentaux peuvent jouer un rôle efficace.

À ses yeux, toute mesure peut alléger la pression qui pèse sur le peuple iranien. Elle ajoute que le peuple a besoin d'aide.

J'espère que la Norvège pourra jouer un rôle de leadership, dit-elle. Il ne suffit pas aux gouvernements occidentaux de déclarer leur soutien. Le peuple iranien a besoin de voir ce régime soumis à de lourdes sanctions.

Contre la peine de mort

Mme Radjavi note que le peuple iranien n'approuve pas une dictature religieuse et recherche des élections libres sous l'égide de l'ONU.

Elle veut un Iran sans armes nucléaires et rejette la peine de mort.

Le CNRI est une coalition qui comprend les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI). Jusqu'à l'année dernière, le groupe était classé comme une organisation terroriste en Europe. Il est encore maintenu sur une liste similaire aux États-Unis.

Maryam Radjavi a déclaré à Reuters : Il est des plus regrettable que les pays occidentaux utilisent l'étiquette de terroriste contre la Résistance iranienne à un moment où il est clair que l'inscription sur ces listes s’est faite à la demande du régime iranien.