Huffington Post - Par Philippe Gosselin - Le retrait américain de l'accord nucléaire avec Téhéran fait couler beaucoup d'encre et les avis sur ses conséquences géostratégiques et économiques sont loin de faire l'unanimité. Il s'agit d'un débat légitime par sa répercussion sur la sécurité et l'équilibre international. Toutefois, il faut noter que le grand absent dans ces discussions c'est bien le peuple iranien, une nation composée de 80 millions d'habitants, dotée d'une grande culture qui ne peut s'identifier à une théocratie despotique.

Lire la suite...

Townhall.com - Par Ken Blackwell ancien ambassadeur américain auprès de la Commission des droits de l'homme de l’ONU - On pourrait facilement soutenir que la théocratie en place en Iran est confrontée à la plus grande menace interne à son pouvoir depuis les années 1980. Au début de l’année, le pays a été secoué par un soulèvement de masse. La chaîne de manifestations a constitué un pas en avant majeur pour le mouvement de la Résistance intérieure en ce qu’il rendu politiquement actifs des paysans et des ruraux pauvres, en dépit du fait que l'on pensait depuis longtemps que ces groupes toléraient ou même soutenaient le régime clérical.

Lire la suite...

NEW DELHI - Le raffineur indien Nayara Energy, l'un des plus gros acheteurs de pétrole iranien, a commencé à réduire les importations ce mois-ci après que les États-Unis ont mis fin à un accord nucléaire avec Téhéran et ont déclaré qu'ils allaient réimposer des sanctions sévères, ont déclaré trois personnes au courant de la question.

Lire la suite...

Iran Manif - La crise de l'eau s'étend en Iran et si les dégâts dépassent l'entendement, la passivité des autorités pourrait être qualifiée de crime contre l'environnement.
Le responsable des zones marécageuses de l'organisation de l'environnement en Iran vient d'annoncer à l'agence Ilna la mort d'une soixantaine de marais sur les 105 répertoriés dans le pays.

Lire la suite...

L'histoire de la frénésie d'achat de ces trois Iraniens pourrait préfigurer un avenir pas très lointain dans lequel le schéma de sanctions - évasion - blanchiment d'argent sera relancés.

Politico, 29 mai - L'histoire de la frénésie d'achat de ces trois Iraniens pourrait préfigurer un avenir pas trop lointain dans lequel les sanctions du régime, l'évasion et les programmes de blanchiment d'argent seront relancés.

Lire la suite...

IRAN 
Septembre 2018

  29 exécutions

(Janvier: 22 exécutions, février: 17 exécutions, mars: 12 exécutions, avril: 33 exécutions, mai: 19 exécutions, juin: 17 exécutions, juillet: 40 exécutions, aout : 28 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions