Iran Manif – Le 22 janvier, Nicolas Sarkozy a prononcé un discours devant le corps diplomatique étranger dans lequel il a abordé la question de l’Iran : « Au cœur géographique de cet arc de crises qui va de la Méditerranée à l’Indus se trouve l’Iran. Malgré tous nos efforts et l'engagement nouveau des Etats-Unis, en dépit de nos propositions ambitieuses de coopération, le pouvoir iranien s'enferme dans la voie sans issue de la prolifération et du radicalisme. Il y ajoute aujourd’hui la répression brutale de sa propre population.

Lire la suite...

Iran Manif - La télévision irakienne Rafedine a estimé le 18 janvier que le régime iranien était à l’origine de l’élimination d’une série de courants politiques des prochaines élections législatives parce qu’ils se sont opposés à l’ingérence iranienne dans ce pays, qu’ils ont condamné l’occupation du puit pétrolier de Fakkeh par l’Iran et accusé Téhéran d’être derrière les attentats sanglants à Bagdad.

Lire la suite...

Le Monde (avec AFP) - Trois hommes ont été inculpés aux Etats-Unis pour avoir exporté illégalement des équipements technologiques vers l'Iran, dont le programme nucléaire inquiète les Occidentaux. L'information a été diffusée mercredi 13 janvier par la justice américaine. Un tribunal fédéral de Los Angeles a accusé un Américain de 56 ans et un Iranien de 42 ans d'association de malfaiteurs, contrebande et blanchiment, entre autres chefs d'inculpation. L'Américain a été arrêté lundi à son domicile de la banlieue de Los Angeles. Un mandat d'arrêt à été émis à l'encontre de l'Iranien.

Lire la suite...

Iran Manif – Le site d’information en arabe Al-Malaf indique le 10 janvier que l’ayatollah Sistani a demandé au président irakien de préserver le calme dans l’affaire touchant Saleh Matlak. Ce député et président d’un parti patriote farouchement opposé à l’ingérence de l’Iran dans les affaires irakiennes, est un fervent défenseur de la Cité d'Achraf qui abrite la principale opposition démocratique au régime des mollahs, les Moudjahidine du peuple d'Iran, l'OMPI.

Lire la suite...

par Jean-Pierre Brard

Le Monde.fr, 13 janvier - Le soulèvement du peuple iranien contre le régime tyrannique des mollahs a été une fois de plus, le dimanche 27 décembre, réprimé dans le sang. Les nombreux tués ou blessés lors des manifestations viennent allonger la longue et sinistre liste des patriotes iraniens qui sacrifient leur vie pour la liberté de leur peuple. Le peuple iranien ne réclame que l'installation de la démocratie. Ce soulèvement qui a commencé en juin 2009 a un objectif clair : la chute du dictateur Khamenei et de sa marionnette Ahmadinejad, qui ne répondent que par la violence et la terreur aux exigences du peuple iranien. Les cris des manifestants sont dépourvus de toute équivoque : "Mort au dictateur !", "Khamenei assassin ! son régime est illégitime !".

Lire la suite...

Washington Times, éditorial, 12 janvier - Aujourd'hui, la Cour d’appel fédérale [de Washington DC] juge l’affaire de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran contre le Département d'État des Etats-Unis. Le Département d'État affirme que l'OMPI est une organisation terroriste. L'OMPI dit aux États-Unis qu’ils sont tombés dans la propagande iranienne (…)

Le groupe a renoncé à la violence en 2001 et ne s'est pas engagé dans des activités terroristes depuis. Une évaluation de la menace terroriste de la communauté du renseignement américain reconnaît qu’il «n’y 'a pas eu d’attaque terroriste confirmée par [l'OMPI] depuis que l'organisation s'est rendue aux forces de la coalition en 2003. »

Lire la suite...