Iran Manif – Contrairement aux pays du printemps arabe et même aux autres pays du Moyen-Orient, l’Iran a la chance d’avoir une alternative à la dictature religieuse en place depuis près de 40 ans. Cette alternative organisée sera même sous les feux des projecteurs à l’immense rassemblement que la diaspora iranienne prépare pour le 30 juin au parc des expositions de Villepinte-Paris Nord.

Lire la suite...

Le Temps (Suisse) - Il sourit beaucoup, parle d’espoir, raconte avec fierté comment il a popularisé la chasse aux déchets en Iran grâce à des concours sur les réseaux sociaux, ou comment il a fait supprimer les bouteilles de plastique dans les réunions de tout son ministère: Kaveh Madani adorait son poste de vice-ministre de l’environnement, qu’il a occupé de septembre 2017 à avril 2018, avant de devoir quitter le pays en catastrophe, accusé d’espionnage. «J’avais beaucoup de projets et de pouvoir. A 36 ans, j’étais le plus jeune à ce niveau de responsabilités.»

Lire la suite...

FrancetvInfo - Par Alain Chemali - Coup de chaud sur les relations entre Nouakchott et Téhéran. Après le Maroc, qui les a rompues, c’est au tour de la Mauritanie de dénoncer le prosélytisme iranien sur son territoire. Les autorités ont convoqué l’ambassadeur de la République islamique pour protester contre les activités de l’Association de l’Imam Ali qui «menace la stabilité du pays» et deux autres centres culturels ont été fermés.

Lire la suite...

Iran Manif - Lundi, l'administration Trump a exigé que l'Iran apporte des changements radicaux à ses politiques militaires et régionales, écrit l’agence AP. La dépêche ajoute qu’en cas contraire, le régime iranien devra faire face aux « sanctions les plus sévères de l'histoire ». Washington cherche à faire monter la pression sur Téhéran après la décision du président Donald Trump de se retirer de l’accord nucléaire signé en 2015.

Lire la suite...

Le Parisien avec AFP, 30 avril 2018 - Après la Russie, l’Iran aussi veut bloquer la messagerie instantanée d’origine russe. Décidément, les nuages s’amoncellent au-dessus de la messagerie Telegram. Après la Russie, la justice iranienne a ordonné lundi le blocage du réseau de messagerie le plus populaire d'Iran, auquel la République islamique reproche d'héberger des groupes d'oppositions armés ou violents. Un juge de Téhéran a donné «l'ordre d'interrompre Telegram», écrit Mizan Online, l'agence de presse de l'Autorité judiciaire.

Lire la suite...

La Tribune - Le président français Emmanuel Macron rendra visite à son homologue américain à Washington à partir du lundi 23 avril et les pourparlers pourraient avoir un impact significatif sur les politiques futures envers la République islamique d'Iran, non seulement pour la France et les États-Unis, mais aussi pour le reste de l'Europe et une grande partie du monde. Par Nader Nouri*

Lire la suite...

Iran Manif - Saïd Mortezavi, juge potence  par excellence et exécuteur de la photo-journaliste canado-iranienne Zahra Kazemi en juillet 2003 sous la torture, a un terrible tableau de chasse à son actif. Comme en ces temps troublés de soulèvement en Iran, le régime cherche à jeter du lest, il a démis Mortezavi de ses fonctions et l'a même jugé. Mais depuis, il aurait disparu. Une bonne occasion pour les Iraniens de se lâcher sur Telegram, le seul réseau social non contrôlé par les mollahs.

Lire la suite...

IRAN 
Septembre 2018

  29 exécutions

(Janvier: 22 exécutions, février: 17 exécutions, mars: 12 exécutions, avril: 33 exécutions, mai: 19 exécutions, juin: 17 exécutions, juillet: 40 exécutions, aout : 28 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions