Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - A l’approche du 1er mai, journée internationale des travailleurs, les mouvements sociaux se multiplient en Iran, la répression aussi. 

 

Le syndicat des travailleurs de l’entreprise de canne à sucre Haft-Tapeh, des enseignants de la province de Zandjan et le foyer des enseignants du Guilan ont publié dans des déclarations leur soutien aux syndicalistes arrêtés Jafar Azim-zadeh, président de l’Union indépendante des travailleurs, et Ismaël Abdi, secrétaire du Foyer des enseignants. 

Jafar Azim-zadeh, président de l’Union indépendante des travailleurs,
et Ismaël Abdi, secrétaire du Foyer des enseignants

Par ailleurs le syndicaliste incarcéré Mahmoud Behechti Langaroudi, ancien secrétaire général et actuel porte-parole du Foyer des enseignants iraniens a entamé une grève de la faim en prison 

Mahmoud Behechti Langaroudi

Un mois après la nouvelle année en Iran qui tombait le 20 mars, 52.000 retraités des chemins de fer iraniens attendent toujours leur prime de fin d’année.

La population frappée par les inondations à Chohedieh dans la province du Khouzistan (sud-ouest de l’Iran), a protesté le 19 mars devant les bâtiments officiels de la ville pour réclamer de l’aide dans les villages noyés sous les eaux. 

Le gouverneur de la ville de Chouchtar a déclaré que 2775 familles ont besoin de tentes. 14 villages sont inondés et six autres sont en passe de l’être.