Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Une délégation du Parlement européen qui devait se rendre cette semaine en Iran a vu son voyage "reporté" à une date indéterminée, a annoncé lundi le ministère iranien des Affaires étrangères.

L'AFP dans sa dépêche précise que la délégation des eurodéputés avait prévu de rencontrer des membres du Parlement iranien et - on se demande où ? -  des militants des droits de l'Homme lors de cette visite, qui avait soulevé des critiques de la part du Congrès américain.

Une quinzaine de membres du Congrès avaient écrit au président du Parlement européen pour lui demander d'annuler le voyage, arguant qu'il ne survenait pas "à un moment approprié", alors que l'opposition iranienne est soumise à une répression sévère.

On se demande si la délégation aurait eu le courage de se rendre à la prison d'Evine. Il semble plus probable que la dictature religieuse espérait beaucoup de ce voyage qui lui aurait permis de se refaire un simulacre de vertu, afin de pouvoir frapper plus fort une fois encensée par les démocraties européennes.

Le report de la visite a dû faire mal au ministère des affaires étrangères des mollahs, où le porte-parole affichait un sourire qui cachait à peine un problème gastro-entérique.

Il est a espérer que le parlement européen annoncera l'annulation définitive et non un simple report de ce voyage douteux. En effet il serait bon en ces temps de soulèvement populaire, que les démocraties occidentales osent un soutien affiché à la population et rompent toutes leurs relations avec la tyrannie religieuse jusqu'à la fin de la répression et des exécutions, et la tenue d'élections libres et équitables sous l'égide des Nations Unies.