Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif – Le site d’information en arabe Al-Malaf indique le 10 janvier que l’ayatollah Sistani a demandé au président irakien de préserver le calme dans l’affaire touchant Saleh Matlak. Ce député et président d’un parti patriote farouchement opposé à l’ingérence de l’Iran dans les affaires irakiennes, est un fervent défenseur de la Cité d'Achraf qui abrite la principale opposition démocratique au régime des mollahs, les Moudjahidine du peuple d'Iran, l'OMPI.

Saleh Matlak, qui a passé une alliance avec l’ancien premier ministre Ayad Allawi en vue des prochaines législatives, a été exclu des listes électorales après le voyage récent à Bagdad de Motaki, ministre des Affaires étrangères des mollahs. Cette exclusion a provoqué un tollé en Irak, tant dans la population que dans les partis politiques opposés à la mainmise de Téhéran.

L’ayatollah Sistani, haute figure du chi’isme en Irak, a demandé au président Talebani et à ses deux vice-présidents, de régler ce problème en remettant Saleh Matlak sur les listes électorales.