Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Le Monde (avec AFP) - Trois hommes ont été inculpés aux Etats-Unis pour avoir exporté illégalement des équipements technologiques vers l'Iran, dont le programme nucléaire inquiète les Occidentaux. L'information a été diffusée mercredi 13 janvier par la justice américaine. Un tribunal fédéral de Los Angeles a accusé un Américain de 56 ans et un Iranien de 42 ans d'association de malfaiteurs, contrebande et blanchiment, entre autres chefs d'inculpation. L'Américain a été arrêté lundi à son domicile de la banlieue de Los Angeles. Un mandat d'arrêt à été émis à l'encontre de l'Iranien.

Un troisième homme a été arrêté en début de semaine à Francfort, en Allemagne, sur mandat des Etats-Unis. Selon la plainte des autorités, le suspect américain, natif d'Iran, est propriétaire d'une entreprise californienne. Il aurait correspondu électroniquement avec les deux autres inculpés depuis deux ans pour exporter des pompes à vide et d'autres équipements vers l'Iran, via une zone de libre-échange située dans les Emirats.

Ces pompes peuvent servir "au développement de capacités nucléaires", selon le quotidien Los Angeles Times, qui cite des sources judiciaires. L'exportation de tels produits nécessite un permis en vertu de la législation américaine. Or, selon un responsable des douanes interrogé par le quotidien californien, "ce sont des hommes instruits, [ils] savaient de qu'ils étaient en train de faire". S'ils sont reconnus coupables de tous les chefs d'inculpation, les accusés risquent plusieurs centaines d'années de prison.