Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Dimanche 17 janvier à 10heures, a eu lieu l’inauguration du salon de Téhéran en l’hôtel de ville de Magny-en-Vexin.

Par Robert Démard

L’Echo régional, 29 janvier – A cette occasion Jean-Pierre Muller très attaché aux valeurs de liberté, a remis à Maryam Radjavi la médaille de la ville de Magny gravée à son nom. « Cela, dit-il, parce qu’avec votre mouvement des Moudjahidine du peuple vous êtes un des fers de lance du combat contre ces barbaries infâmes. Votre combat pour la liberté, pour un Iran libre et démocratique contre le régime injuste et liberticide des mollahs est le nôtre. »

La présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne a remis au vice-président du Conseil général plusieurs cadeaux dont un tableau et un livre sur Téhéran. Voici quelques extraits des paroles prononcées par Maryam Radjavi dans la salle de Téhéran (précédant la salle des mariages) : « C’est un honneur pour moi de participer à l’inauguration de la salle de Téhéran à la mairie de Magny. Au nom du peuple iranien et de sa résistance et des résidents de la Cité d’Achraf qui incarnent l’espoir du peuple iranien, je vous remercie profondément pour cette initiative. Le nom de votre ville sera gravé dans l’histoire de notre pays comme une ville d’avant-garde dans le soutien au peuple et à la résistance iranienne.

« En entendant cette nouvelle, la jeunesse et les femmes qui se battent dans es rues de Téhéran, seront encouragées dans leur lutte pour renverser la dictature. Elles sauront que des femmes et des hommes libres comme vous, sont à leurs côtés. Votre ville incarne les valeurs de la République et de la France, pays des droits de l’homme. Le peuple iranien reconnaît la France à travers vous et les valeurs que vous incarnez. Merci à toutes et à tous et j’espère qu’un jour très proche nous pourrons vous inviter à Téhéran libéré du régime des mollahs. »

Après avoir reçu la médaille d’or de la ville de Magny gravée à son nom, Mme Radjavi a déclaré : « Cette médaille est précieuse pour le peuple iranien et sa résistance. Je la mettrai au musée de la Résistance pour que tout le monde puisse voir que Magny est une ville d’avant-garde dans la défense des droits de l’homme et de la liberté en Iran. »