Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - L'Australie a bloqué trois cargaisons suspectes à destination de l'Iran en vertu d'une loi nationale contre la prolifération nucléaire, a annoncé jeudi le Premier ministre Kevin Rudd, sans divulguer la date de ces interceptions.

Le ministre de la Défense John Faulkner a invoqué la loi sur les armes de destruction massive pour bloquer les livraisons a précisé M. Rudd qui n'a pas fourni davantage de précisions.

"Si vous regardez quelle menace l'Iran fait peser sur la paix régionale et mondiale avec son programme nucléaire, il n'y a pas d'autre alternative qu'une action internationale ferme dans des domaines tels que celui-ci", a déclaré M. Rudd au groupe audiovisuel public ABC.

"Nous estimons que la sécurité nationale et les intérêts de l'Australie sont aussi à ce prix", a-t-il ajouté. L'Australie a agi de la sorte "car nous estimons que nous devons assumer un rôle de citoyen responsable au plan international".

"Si vous considérez l'état du programme nucléaire militaire de l'Iran et leur constant pied de nez à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et, plus largement, à la communauté internationale entière...Il n'y a pas d'autre choix que de continuer à suivre une ligne de fermeté", a-t-il poursuivi.

Au moins une cargaison était composée de pompes qui auraient pu être utilisées pour le refroidissement de centrales nucléaires, ajoute le journal.

L'enrichissement d'uranium est au centre d'un conflit entre l'Iran et les Occidentaux, qui redoutent que Téhéran, sous couvert de son programme civil, ne cherche à produire de l'uranium suffisamment enrichi pour construire une arme atomique. L'Iran a toujours démenti un tel projet.

(AFP)