Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Sidérant et navrant la feuille de chou publiée ce 11 novembre par le Figaro sous la plume de Malbrunot, contre la résistance iranienne ! C’est le genre de page qu'on utilise pour emballer le poisson. Outre le fait qu'il dégage de forts relents de désinformation tirée tout droit des tiroirs de l'ambassade d'Iran et relayée par des services français peu soucieux d'équité, on devine tout le long de cet article une sorte de marchandage. Un énorme déballage, une braderie à 5 sous, cousue de fil blanc, où il semble que le défi était de mettre le plus de méchancetés possible, comme pour répondre à une commande.

D’abord on est surpris par l’irresponsabilité du journaliste qui porte des accusations graves, montées de toute pièce, qui vont être chèrement payées par les prisonniers politiques en Iran, surtout les familles des résistants iraniens d’Achraf. Car eux, en Iran, ils ont été emprisonnés, sont torturés et condamnés à de lourdes peines uniquement pour leurs liens familiaux avec la résistance. Chaque mot sera traduit par un coup de fouet.

Ensuite il fait fit des décisions de justice. Il y a eu un procès très instructif sur les immolations qui a balayé toutes les balivernes étalées dans ces colonnes et qui rétablit l’honneur des personnes qu’il salit. Sans compter celles qu’il éclabousse parce qu’elles soutiennent ce mouvement de résistance.

Etrange cet article à décharge. De fait, si un seul des arguments qu’il soutient était juste, cela ferait longtemps qu’un procès aurait eu lieu. Cependant le juge maintient depuis des années un silence radio tant son dossier est vide. Si ce n’était la pression politique, par peur de perdre des contrats juteux et par peur du terrorisme des mollahs, tout ce cirque n’aurait jamais commencé.

Au moment où les mollahs sont pris à la gorge, une volée de bois vert gratuite et mesquine pour salir l’image de l’opposition démocratique, apporte une bouffée d’oxygène aux terroristes de Téhéran C’est sans doute la libération de Clotilde Reiss qui est visée. A l’approche de son « procès », enfoncer un peu plus la tête de la résistance dans la boue, ça ne peut que plaire à ses bourreaux. Et voilà l’objet du marchandage. Faudrait quand même que certains milieux français pensent à payer de leur poche leurs erreurs avec les mollahs et pas en piochant sans arrêt dans celle des résistants iraniens, par journaliste, naïf certes, interposé.

IRAN 
Novembre 2018

  14 exécutions

(Janvier: 22 exécutions, février: 17 exécutions, mars: 12 exécutions, avril: 33 exécutions, mai: 19 exécutions, juin: 17 exécutions, juillet: 40 exécutions, aout : 28 exécutions; septembre : 33 exécutions; octobre : 25 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions