Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Trente parlementaires américains exhortent la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton à révéler les noms des entreprises étrangères ayant des liens "problématiques" avec l'Iran et à les soumettre à des sanctions, dans une lettre rendue publique lundi.

Ils estiment que Mme Clinton doit punir ces entreprises au terme de la loi "Iran Sanctions Act", qui prévoit de sanctionner les entreprises étrangères ayant plus de 20 millions de dollars d'investissement dans le secteur de l'énergie en Iran.

"Si des entreprises enfreignent la loi américaine, il doit y avoir des conséquences", écrit dans ce message daté de jeudi le groupe emmené par les représentants républicain Mark Kirk et démocrate Ron Klein.

"Etant donné l'intransigence de l'Iran et le soutien que lui apportent ces entreprises, nous vous exhortons à appliquer entièrement l'Iran Sanctions Act", écrivent-ils.

Le département d'Etat américain a récemment indiqué à des membres du Congrès qu'il avait terminé une enquête préliminaire concernant les entreprises soupçonnées d'enfreindre la loi américaine et qu'il avait commencé à se pencher sur les cas de celles qu'il considère comme "problématiques".

Les parlementaires américains se font de plus en plus pressants dans leurs appels au président Obama pour imposer de nouvelles sanctions contre l'Iran ainsi qu'aux entreprises faisant affaire avec le régime de Téhéran, en réponse au refus de la république islamique de geler son programme nucléaire.

L'Occident accuse Téhéran de mener un programme nucléaire militaire sous couvert d'activités civiles, ce que les autorités iraniennes démentent. L'Iran a infligé un camouflet à l'ONU en refusant récemment de se plier à l'exigence de mettre fin à son programme d'enrichissement de l'uranium.

(AFP)

IRAN 
DECEMBRE 2019

 29 exécutions

Soulèvement national

1500 manifestants tués

4000 blessés

12.000 arrestations

dans 191 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions; Novembre: 15 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE