Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Les maisons de courtage en pétrole Vitol, Glencore et Trafigura ont arrêté les livraisons d'essence à l'Iran faisant agir la menace de sanctions américaines visant à isoler Téhéran, a rapporté le Financial Times le 8 mars, citant des dirigeants non identifiés du secteur de l'énergie.

Les trois sociétés assuraient jusqu'à présent la moitié des de 130.000 barils d'essence importés par jour de l'Iran, selon le journal, ajoutant que les entreprises chinoises et basées à Dubaï qui approvisionnent déjà l'Iran en essence devraient remplacer les firmes occidentales.

Selon le journal, Vitol, le plus grand négociant en pétrole au monde, s’étaient retiré des offres d’importation d’essence cette année, tandis que Trafigura a stoppé la vente de carburant à l'Iran il y a trois mois. Glencore a interrompu les livraisons à la fin de 2009, précise le Financial Times.

Ces sociétés ont conclu que le risque était trop important et que l'Iran en tirait beaucoup de bénéfices. Les trois sociétés achetaient au moins la moitié de la production quotidienne de pétrole iranienne.

Les achats d'essence de l'Iran à l'étranger en février ont été d'environ 23 % plus élevé que la moyenne de 2009 à plus de 150.000 barils par jour.

(Avec Reuters)