Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif – Le régime en Iran distribue à nouveau cartes au trésor, promesses, mirages et friandises en tout genre dans l’espoir de réveiller les vieux démons des bénéfices astronomiques faciles et du libre service des richesses du sous-sol.

Le régime veut lancer un gigantesque plan d'investissements, indiquent les agences de presse. « Pour les cinq prochaines années, nous envisageons sérieusement d'investir jusqu'à 200 milliards de dollars dans l'exploration, la production et le raffinage », a déclaré à l'ouverture de la réunion de l'Opep le ministre iranien du Pétrole à son siège dans la capitale autrichienne.

Las, le réflexe de Pavlov ne fonctionne plus. L’attrait a fait place à des coupures de robinet au niveau des importations d’essence et des portes fermées des banques et compagnies d’assurance.

C’est qu’un gros cyclone est passé par là. Depuis neuf mois le pays est balayé par un soulèvement populaire qui joue les M. Propre pour débarrasser le pays du fléau des mollahs. La tempête s’est accompagnée d’un séisme puissant au sommet de l’Etat qui laisse le guide suprême aussi nu qu’un ver. Le masque de la légitimé religieuse est tombé en même temps que la peur qu’il inspirait. On l’a bien vu encore ce 16 mars, où ses portraits ont joyeusement alimenté les buchers de la Fête du feu et où les « mort à Khamenei » ont remplacé les cris d’allégresse des Iraniens qui sautaient par-dessus les feux de joie traditionnels.

Le régime se prend encore à rêver de cinq années au pouvoir, alors que partout dans les rues d’Iran, les gens parient qu’il ne finira pas l’année iranienne 1389 qui s’annonce le 20 mars.

Il s’y accroche tant et plus à ce trône vermoulu, qu’il essaie de tirer à nouveau les vieilles ficelles élimées de la complaisance sur le nucléaire.  Téhéran serait prêt à échanger en une fois 1.200 kg d'uranium sur son territoire. Etrangement le soulèvement populaire a également réussi l’exploit de déciller légèrement les yeux des 5+1 et de leur faire refuser d’avaler une couleuvre de plus, quoi que…l’avaleur n’attend pas le nombre des ratés. Assisterions-nous avec l’arrivée du printemps, au réveil des décisions européennes et américaines pour sortir enfin du cercle « ne rien faire tout de suite ou attendre encore un peu » ?

Le message de la dernière révolte a sans doute été reçu cinq sur cinq. Le peuple iranien ne veut pas de ce régime et il est déterminé à le renverser. Si l’occident se met à ses côtés et cesse de soutenir les mollahs, la culbute sera rapide, mais si l’ouest minaude encore à retirer sa tête de la gueule du lion, ça prendra plus temps, certes, mais cela se fera. Et toutes les danses du ventre et des sept turbans n’y pourront rien.

IRAN 
DECEMBRE 2019

 29 exécutions

Soulèvement national

1500 manifestants tués

4000 blessés

12.000 arrestations

dans 191 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions; Novembre: 15 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE