Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif  - Deux Iraniens ont été mis en accusation en Allemagne de violation de l'embargo sur l'exportation vers l'Iran de matériel à vocation militaire, a annoncé mercredi le bureau du procureur fédéral.

Les deux hommes, identifiés comme étant Mohsen A., 52 ans, et Dr. Behzad S., 49 ans, sont accusés d'avoir exporté un four spécial, d'un coût de 850.000 euros, permettant notamment de durcir les têtes de missiles balistiques, selon un communiqué du procureur.

Mohsen A., qui dirige une firme de machines-outils, aurait été chargé par les autorités iraniennes de se procurer le four. Pour l'aider, il avait recruté Dr. Behzad S., un ingénieur qui possède la double nationalité iranienne et allemande.

Le four, qui figure sur la liste de produits dont l'exportation vers l'Iran est prohibée, a été livré à Téhéran en juillet 2007. La firme allemande responsable de la vente avait été sollicitée en mars 2008 en vue d'aider à son installation.

Mohsen A. est en détention préventive depuis le 16 octobre 2009, tandis que son complice présumé est en liberté conditionnelle.

L'Iran, soupçonné de vouloir se doter de l'arme nucléaire, possède par ailleurs des missiles d'une portée de 2.000 à 2.500 km, ce qui lui permet théoriquement d'atteindre Israël, ennemi proclamé de la République islamique.

(AFP)