Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Le dirigeant et trois employés d'une entreprise néerlandaise spécialisée dans les turbines à gaz et à vapeur ont été arrêtés aux Pays-Bas pour exportation illégale de technologie vers l'Iran, ont indiqué jeudi leur avocat et le parquet.

Les quatre personnes ont été interpellées mardi dans la province du Limbourg (sud-est des Pays-bas) et placées en garde à vue, a indiqué à l'AFP Marieke van der Molen, porte-parole du parquet financier néerlandais.

Onze perquisitions ont été effectuées dans des domiciles et des locaux professionnels au cours desquelles des documents établissant leur implication dans l'exportation de "biens à double usage" ont été saisis par la brigade financière, selon la même source.

Selon les autorités néerlandaises, ces biens sont des produits utilisés à des fins civiles mais pouvant également servir à la fabrication d'armes de destruction massive.

Les quatre personnes interpellées devaient être présentées vendredi à un juge qui se prononcera sur leur placement en détention provisoire, selon Mme van der Molen.

Les suspects sont le directeur général et trois employés de la société Euroturbine, dont le siège est à Venlo, à la frontière avec l'Allemagne, a indiqué à l'AFP leur avocate, Anke Feenstra, en se refusant à tout autre commentaire.

Euroturbine fournit des services d'ingénierie, d'expertise et d'approvisionnement sur le marché mondial des turbines à vapeur et à gaz.

"La suspicion réside dans le fait que des biens et des produits ont été exportés vers l'Iran sans permis", a déclaré dans un communiqué le parquet, selon lequel "plusieurs documents, y compris de douane et de transport, ont été falsifiés".

Les quatre personnes sont soupçonnées d'infractions à la législation sur les exportations, de falsification de documents et de participation à une organisation criminelle.

(AFP)

IRAN 
DECEMBRE 2019

 29 exécutions

Soulèvement national

1500 manifestants tués

4000 blessés

12.000 arrestations

dans 191 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions; Novembre: 15 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE