Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - L'Iran a élaboré et testé des centrifugeuses de troisième génération capables de produire six fois plus d'uranium enrichi que celles actuellement installées dans son usine d'enrichissement de Natanz, a indiqué vendredi le chef de l'Agence iranienne de l'énergie atomique.

"Nos scientifiques ont été capables de construire des centrifugeuses de troisième génération, qui ont été testées avec succès, et auront une capacité d'enrichissement six fois supérieures à celles" utilisées actuellement par l'Iran, a déclaré Ali Akbar Salehi.
M. Salehi s'exprimait lors d'une cérémonie à l'occasion de la "journée de l'énergie nucléaire" lors de laquelle le président Mahmoud Ahmadinejad doit prononcer un discours.

"Ces centrifugeuses nous permettront non seulement d'accroître nos capacités de séparation (de l'uranium) mais également de produire plus (d'uranium enrichi) en moins de temps", a-t-il ajouté.

L'Iran dispose actuellement dans son usine de Natanz (centre) de quelque 8.600 centrifugeuses qui lui ont déjà permis de produire plus de deux tonnes d'uranium enrichi à 3,5%, selon les estimations de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Téhéran a également lancé en mars la production d'uranium hautement enrichi (à 20%), déclenchant un tollé des Occidentaux et d'une parti de la communauté internationale qui redoute que l'Iran, malgré ses démentis répétés, ne cherche à se doter de l'arme atomique sous couvert de son programme civil.

M. Salehi a précisé à cet égard que l'Iran était en train de préparer un centre de production, à partir de cet uranium, du combustible pour son réacteur de recherche médicale de Téhéran.

Les besoins de ce réacteur constituent la justification principale de la politique d'enrichissement d'uranium menée par l'Iran au mépris de plusieurs résolutions de l'ONU.

(AFP)