Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

CNN - Le département d'État va annoncer que tous les pays qui continuent d'importer du pétrole iranien feront l'objet de sanctions américaines, a annoncé le 21 avril le Washington Post.

Le secrétaire d'État Mike Pompeo annoncera lundi matin qu'à compter du 2 mai, les pays importateurs de pétrole brut ou de condensats iraniens ne bénéficieront plus de dérogations de sanctions, ont déclaré deux responsables du département à Josh Rogin, journaliste et analyste politique à CNN.

"L'objectif de cette politique est d'augmenter les coûts du comportement malveillant de l'Iran et de s'attaquer plus vigoureusement aux nombreuses menaces à la paix et à la sécurité que son régime représente ", a déclaré un responsable du département d'État au Post.

Cette annonce interviendra près d'un an après l'annonce par le président Donald Trump que les États-Unis se retiraient de l'accord nucléaire iranien.

Le 2 avril, Brian Hook, conseiller politique principal de Pompéo, a déclaré lors d'une conférence de presse du département d'État que les États-Unis étaient " en voie d'éliminer rapidement tous les achats de brut iranien ". M. Hook a déclaré que trois des huit importateurs qui avaient obtenu des dérogations aux sanctions sur le pétrole iranien sont " maintenant à zéro ". Il a dit qu'un total de 23 importateurs étaient à zéro.

M. Pompeo s'apprête à annoncer des compensations par le biais d'engagements d'autres fournisseurs comme l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, ont déclaré deux responsables du département d'État. M. Trump s'est entretenu jeudi avec le prince héritier Mohammed bin Zayed al-Nahyan des Émirats arabes unis sur cette question, rapporte le Post.

"La politique d'importations iraniennes nulles vient du secrétaire Pompeo ", a déclaré un haut responsable du département d'État au Post. "Il a exécuté cette politique en étroite coordination avec le président à chaque étape du processus. Parce que les conditions pour ne plus accorder (d'exceptions de réduction significative, ou dérogations) sont maintenant remplies, nous pouvons maintenant annoncer qu'il n'y a plus d'importations."

 

IRAN 
JUIN 2019

 19 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE