Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Eurasia review – Par Struan Stevenson – Alors que les tensions ne cessent d'augmenter à propos du dernier comportement criminel du régime iranien et de son attaque contre des pétroliers dans le golfe d'Oman, quatre mille manifestants iraniens se sont rassemblés dans le centre de Bruxelles pour exiger un changement de régime. Le grand rassemblement et la marche de protestation se sont déroulés le samedi 15 juin. D'éminents orateurs comme Alejo Vidal-Quadras, ancien vice-président du Parlement européen, Giulio Terzi, ancien ministre italien des Affaires étrangères et Ingrid Betancourt, ancienne candidate à la présidence de la Colombie, ont pris la parole sur la place Schuman, à proximité immédiate de l'ambassade de Grande-Bretagne et du siège de la Commission européenne.

En tant que coordinateur de la Campagne pour le changement en Iran, j'étais également sur la liste des orateurs. J'ai souhaité la bienvenue aux milliers d'Iraniens expatriés et je leur ai dit que nous combattions un ennemi dangereux. J'ai dit : « Les mollahs ont mobilisé leurs agents du ministère du Renseignement et de la Sécurité (VEVAK) pour traquer et éliminer les opposants au régime ici en Europe et dans le monde entier. Il est clair que l'Iran utilise ses ambassades comme des usines à bombes et des cellules terroristes, complotant des atrocités. Les mollahs ont des agents des services secrets iraniens implantés dans toutes les ambassades européennes. »

Il y a un an, le régime iranien a tenté de commettre un attentat à la bombe contre l'immense rassemblement annuel des Moudjahidine du peuple (OMPI/MEK) à Paris. Quatre agents des services du renseignement iranien, dont un soi-disant diplomate, attendent maintenant d'être jugés en Belgique pour terrorisme. En Albanie, ils ont comploté pour organiser un attentat à la bombe contre un rassemblement iranien du Nouvel An au Noruz. L'ambassadeur d'Iran et son premier secrétaire ont été expulsés du pays. En Amérique, plusieurs agents du ministère du renseignement ont été arrêtés et accusés de mener des opérations de surveillance en vue de tentatives d'assassinat visant des hauts responsables de l'OMPI/MEK. Même dans mon propre pays, l'Écosse, le Times a découvert un complot d'agents armés du ministère de l'Intérieur pour menacer et tuer des manifestants anti-régime à Glasgow.

Il est bien connu que le régime dépense d'énormes sommes d'argent pour diffuser de fausses informations contre les membres de sa principale opposition OMPI/MEK et sa dirigeante charismatique, Mme Maryam Radjavi, qu'il déteste et craigne. Ils visent aussi particulièrement les 2 500 sympathisants de l'OMPI/MEK qui sont maintenant basés en Albanie.

Pendant ce temps, à l'intérieur de l'Iran, les tortionnaires et les bourreaux sont plus occupés que jamais, déterminés à écraser toute opposition sous un raz-de-marée de peur et d'oppression. La violation des droits humains et des droits des femmes est devenue un scandale international ; des milliers de manifestants ont été arrêtés par les pasdaran - la Gestapo du régime - ont été torturés et certains même exécutés alors que les mollahs tentent de terrifier l'opposition pour la soumettre. Mais le peuple iranien a perdu sa peur. La révolution est dans l'air, aidée et encouragée par des membres courageux de l'OMPI, en particulier dans les unités de résistance à l'intérieur de chaque ville et village du pays, qui risquent leur vie quotidiennement pour mettre fin à la dictature tyrannique et pour instaurer la liberté, la justice et la démocratie.

Il est incroyable que lorsque le Premier ministre japonais Shinzo Abe se soit rendu à Téhéran la semaine dernière pour négocier un apaisement des tensions entre les Américains et le régime iranien, le Guide suprême Khamenei et le Président Rohani aient choisi le moment exact où il les a rencontrés pour ordonner aux pasdaran de faire sauter deux pétroliers dans le Golfe d'Oman, dont un appartenant aux Japonais. Rien ne pouvait démontrer plus clairement le mépris avec lequel les mollahs voient la diplomatie internationale. Je l'ai dit au rassemblement : "C'est un état criminel, un état sans boussole morale. Ce n'est pas un Etat avec lequel il est possible de négocier."

J'ai terminé mon exposé en disant : "Nous nous trouvons devant l'ambassade britannique et juste en dessous des bureaux utilisés par la représentation écossaise à Bruxelles. Là-bas se trouve le siège de la Commission européenne. Tout près se trouve le siège du Conseil et derrière se trouve le Parlement européen. Nous passerons bientôt devant l'ambassade d'Allemagne. Mon message à tous est : Réveillez-vous ! Vous devez abandonner votre politique honteuse de complaisance et suivre l'exemple des États-Unis en inscrivant les pasdaran sur la liste noire. L'Amérique et l'UE devraient aller plus loin et mettre le Vevak sur liste noire. C'est urgent parce que les mollahs menacent notre sécurité en Europe. ”

L'UE doit fermer toutes les ambassades iraniennes et expulser ces cellules terroristes de notre pays. Nous devrions applaudir la bravoure du peuple iranien qui s'est soulevé contre ce régime terroriste. Nous devons lui faire savoir qu'ils ont notre soutien et qu'en Europe, nous sommes à leurs côtés dans leur lutte pour renverser les tyrans.

D'autres rassemblements et marches de protestation contre le régime devraient avoir lieu à Washington DC, Berlin et Londres dans les semaines à venir.

 

IRAN 
NOVEMBRE 2019

 3 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE