Les sanctions et une économie en ruine ont conduit des milliers d'Iraniens à s'en prendre à leur gouvernement oppresseur - et cela pourrait suffire à le renverser.

Daily Star - En décembre, les premiers militants sont descendus dans la rue pour demander de l'aide avant que beaucoup ne se retournent contre les dirigeants de la République islamique, à Téhéran.

Lire la suite...

le pont "si-o-seh-Pol" d'Ispahan, et le lit du Zayandeh-roud à sec en Iran

Le pont "si-o-seh-Pol" d'Ispahan, et le lit du Zayandeh-roud à sec en Iran

Iran Manif – « Nous sommes à 2 km du fleuve Zayandeh-Roud, explique un journaliste de la télévision officielle en Iran dans un reportage à la mi-août sur la crise de l’eau dans la province d’Ispahan, mais la majorité des gens d’ici sont confrontés à la pénurie d’eau et 98% des hommes de ce village qui sont des agriculteurs ont été contraints d’arrêter de travailler ».

Lire la suite...

Par Ramesh Sepehrad - Depuis décembre 2017, l'Iran a connu plus de manifestations, de grèves, de sit-in et de soulèvements contre le pouvoir que tout autre pays au monde. Selon les indicateurs, l'Iran est en pleine révolution, et maintenant le débat est en train de passer de savoir si le régime théocratique tombera à quelle alternative, s'il y en a une, viendra ensuite ? Un groupe d'opposition iranien, les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), est au centre de ce débat, tant de la part de ses détracteurs que de ses partisans dans le paysage politique iranien.

Lire la suite...