L'Iran et le nucléaire : la fuite en avant
Affaiblie au sommet et à la base, la République islamique connaît une crise sans précédent.

Valeurs actuelles, 11 février - Malgré la violence de la répression, la contestation continue, sur fond de surenchère nucléaire. Ce 11 février devait marquer un tournant pour Mahmoud Ahmadinejad, à la tête d'un régime affaibli.

A lire, l'article de Frédéric Pons : http://www.valeursactuelles.com/actualités/monde/iran-fuite-en-avant.html

Lire la suite...

Par Firouz Mahvi

La Gaceta (Espagne), 12 février - 31 ans après la révolution iranienne qui a renversé le chah, des protestations et des affrontements se sont déroulés hier à Téhéran et dans d'autres villes. Les affrontements se sont intensifiés entre jeunes et forces de sécurité, et les agents du gouvernement ont arrêté un grand nombre de manifestants.

Lire la suite...

Nouvel Obs, 11 février - Le Trésor américain va geler les avoirs "de ceux qui font proliférer les armes de destruction massive". Il cible notamment le général Rostam Qasemi. Les Etats-Unis veulent renforcer leurs sanctions contre l'Iran. Ils souhaitent viser en particulier des entreprises liées aux Gardiens de la révolution, l'armée idéologique du régime islamique.

Lire la suite...

Le Point, 9 février - Nicolas Sarkozy et le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, "sont convenus que le temps était à l'adoption de sanctions fortes" vis-à-vis de l'Iran, a indiqué l'Élysée à l'issue d'un entretien d'une heure environ entre les deux hommes lundi soir. Et cela "dans l'espoir d'une reprise du dialogue" avec Téhéran, a précisé la présidence. Tous deux ont jugé que, "malheureusement, le temps des sanctions" était arrivé pour l'Iran, "car la main tendue n'a pas été saisie", a-t-on précisé de même source.

Lire la suite...

Iran Manif -  Le Monde daté du 7 février propose un article sur "ohammed Reza Heydari est le premier diplomate iranien à avoir fait défection depuis l'élection contestée du président Ahmadinejad en juin 2009. Début janvier il a abandonné son poste de consul en Norvège, et lance une campagne "Ambassades vertes", couleur de l'opposition, pour inciter les autres diplomates iraniens à faire de même."

Lire la suite...