Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Le cache-sexe des mollahs en Afrique, Al-Qaïda au Maghreb islamique ou AQMI, risque de se renforcer et de s’étendre même. En effet, le ministre iranien de la Défense, Mohammad Vahidi, a affirmé lundi à Nouakchott qu'il existe « un climat approprié pour dynamiser la coopération » entre la Mauritanie et l'Iran, à l'issue d'une audience avec le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.

En général lorsque Téhéran parle de « coopération », il s’agit uniquement d’intégrisme et de terrorisme. Quand les pasdarans débarquent, en l’occurrence Mohammad Vahidi, c’est toujours en emmenant dans leurs bagages la Force Qods, le bras armé qui saigne à blanc notamment l’Irak, le Liban, le Yémen, Gaza ou la Syrie, dans la répression actuelle des manifestations. La Force Qods experte en prise d’otages et attentats en tout genre agit elle-même comme c’est le cas en Irak, ou entraine et arme des groupuscules qu’elle aura eu soin de former en Iran et de relâcher ensuite dans la nature avec des objectifs précis et les noms les plus divers.

On remarque que ce n’est pas le premier coup d’essai du régime iranien en Mauritanie. Ce qui est nouveau par contre, c’est qu'il l’annonce aussi ouvertement. Il n’est pas nécessaire de parler le persan pour traduire le sens de « coopération » en langue des mollahs. C’est un mot qui sent la poudre, le sang et la douleur. Il sent aussi le chantage à plein nez dirigé contre les gouvernements occidentaux.

« Les relations entre les deux pays connaissent une impulsion dans tous les domaines, notamment économique et politique », a déclaré le ministre iranien, insistant sur « l'importance de la Mauritanie et de l'Iran dans leurs régions et sur le climat approprié existant pour dynamiser leur coopération ».

Entre l’économie misérable de la Mauritanie et l’économie en ruine iranienne on reste dubitatif. Certes la Mauritanie a des banques dans lesquelles les mollahs chercheront à contrer les sanctions internationales. Elle a aussi des ports où il pourra faire passer des marchandises frappées par ces mêmes sanctions, avant de les renvoyer vers Téhéran, via mille chemins détournés. Mais ce n’est pas un point stratégique, comme le Golfe d’Aden où il a implanté des missiles, ou encore une autoroute du pétrole. Par contre c’est un carrefour vers le Maghreb et les pays africains francophones, où les intérêts français sont bien installés. Là on voit mieux se dégager une perspective et des raisons d’investir de la part des mollahs.

Les deux pays ont signé un accord portant sur la construction en Mauritanie par l'Iran d’un port de pêche avec des unités de traitement des poissons fin 2010. On s’attend plutôt à voir fleurir comme d’ habitude des associations culturelles, des dispensaires et des écoles, voire des universités, qui servent de véritables viviers aux alevins terroristes et à des structures inféodées à la dictature religieuse.  Les mollahs vont bientôt débarquer pour lancer leur filet sur les candidats à la formation intégriste aptes à être envoyés à Qom et ailleurs dans des casernes en Iran pour y recevoir l’ABC du parfait commando preneur d’otages et poseur de bombe sans état d’âme.

Il faut donc s’attendre sous peu à une nette reprise des troubles et de l’instabilité dans cette région du monde, et des débordements chez ses voisins.

 

IRAN 
OCTOBRE 2019

 16 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE