Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

L'Iran vient en aide le régime syrien dans sa répression des manifestations pro démocratiques, selon les rapports des renseignements britanniques révélés au Daily Telegraph.

Par James Kirkup et Richard Spencer

Telegraph.co.uk, 6 juin – Des sources haut placées du ministère britannique des Qffaires étrangères ont déclaré considérer comme « information crédible » le fait que Téhéran fournisse du matériel anti-émeute et un entraînement paramilitaire aux forces de sécurité syriennes.

En outre, des membres de la Garde révolutionnaire iranienne ont donné des conseils techniques ainsi que de l'équipement aux forces loyales au président Bachar al-Assad, selon les mêmes sources.

Cette accusation intervient alors que la politique du régime d'Assad de tirer sur les protestants dans les rues des principales villes de Syrie ne montre pas de signe d'affaiblissement.

Un groupe de défense des droits de l'homme syrien a affirmé que 38 personnes ont été tuées dans la ville de Jisr al-Shughour, au nord du pays, 10 dans la journée de samedi et 28 dimanche.

Avec également 65 personnes tuées, selon les sources, dans la ville de Hama vendredi, le nombre de morts depuis le début du soulèvement en mars est maintenant estimé à 1200 personnes.

Une vidéo divulguée dans un site internet d'informations syrien basé à Dubai montrait des soldats se tenant debout parmi les corps de leurs victimes.

A mesure que le « Printemps arabe » se déploie, l'Iran accuse les États-Unis et la Grande-Bretagne de tourner le dos à des dictateurs tels que Hosni Moubarak en Égypte mais de fermer les yeux sur les meurtres des manifestants à Bahreïn.

Mais l'Iran a également soutenu clairement M. Assad. « Ceci est une action hypocrite de la par de l'Iran », a déclaré une source haut placée au ministère des affaires étrangères britannique.

On ne sait pas très bien si du personnel iranien a voyagé en Syrie pour aider M. Assad, mais des membres du groupe militant Hezbollah, qui est soutenu par Téhéran, ont été vus en Syrie combattant aux côtés des forces d'Assad.

On a rapporté également que les Iraniens ont approvisionné Damas en équipement électronique spécialisé pour fermer l'accès à internet et empêcher la diffusion des nouvelles au sujet des attaques contre les civils.

En riposte, on attend que le Royaume-Uni exhorte à de nouvelles sanctions de la part de l'Union européenne à l'encontre des membres des gardiens de la révolution.

William Hague, le Ministre des affaires étrangères, a déclaré que l'attitude de l'Iran était « inacceptable ».

Il a affirmé : « Comme ailleurs dans la région, les manifestants en Syrie doivent avoir le droit d'exprimer leurs aspirations légitimes et d'appeler pacifiquement à un changement sans craindre une répression brutale ».

« Les agissements de l'Iran sont en contradiction totale d'avec la volonté du peuple syrien ».

Le soutien de l'Iran à M. Assad est notoirement connu, et la décision britannique d'énoncer maintenant ces allégations publiques fait partie d'une tentative plus large de discréditer la république islamique aux yeux des jeunes sympathisants des mouvements du Printemps arabe.

IRAN 
OCTOBRE 2019

 16 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE