Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif – Ayad Jamaledine, dignitaire religieux chi’ite et membre de la commission des Affaires étrangères du parlement irakien, a appelé à la fin de l’ocupation du régime iranien et à la nécessité de soutenir les Moudjahdine du peuple d’Iran (OMPI) en tant que contre-pois à l’ingérence des mollahs.

Le site de la chaîne télévisée Memri, rapporte le 20 janvier que dans une interview avec la chaîne Al-Aan, il a déclaré que « les partis politique alliés au régime iranien doivent reconnaître qu’il existe un pays qui s’appelle l’Irak, et un autre qui s’appelle l’Iran. Leurs relations avec l’Iran ne doit pas se faire au détriment des intérêts et de la stabilité de l’Irak. »

Concernant l’occupation du puit de pétrole de Fakkeh par Téhéran, il a estimé que « c’est un problème qui dépasse les puits de Fakkeh ou de Majnoun. C’est un problème qui touche l’Irak, soit il s’agit d’un pays indépendant soit il est occupé par l’Iran. A mes yeux c’est la plus ignoble forme d’occupation. »

« Nous devons, a ajouté Ayad Jamaledine, nous efforcer de démontrer l’occupation par le régime iranien. Ce régime n’accepte jamais la moindre responsabilité. Il y a des gens en Irak qui défendent la politique du régime iranien. Les intégristes islamistes ne veulent pas d’un Irak moderne, ils ne reconnaissent pas les frontières entre l’Iran et l’Irak. »

A la question de savoir pour quelle raison le gouvernement irakien garde le silence  sur l’ingérence de l’Iran, Jamaledine répond que cela vient du fait qu’ « il adhère au système du Guide suprême. [Au gouvernement] ils sont convaincus que le Guide suprême dispose d’un droit divin pour imposer son hégémonie sur l’ensemble des musulmans, en particulier sur les chi’ites, où qu’ils soient – au Soudan, en Espagne ou ailleurs et avant tout en Irak, un pays voisin. »

Ayad Jamaledine estime que les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) représentent un contre-poids à l’ingérence des mollahs en Irak : « Le soutien à l’OMPI et aux opposants au régime iranien est le premier levier que j’actionnerai si j’arrive au pouvoir en Irak pour faire face aux interventions du régime iranien. »