Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Plusieurs cas de violation de l'embargo sur les armes à destination ou en provenance de l'Iran, en lien avec la Syrie, ont été identifiés par un groupe d'experts de l'ONU, a déclaré lundi le ministère des Affaires étrangères.

"Le panel d'experts des Nations unies sur l'Iran a identifié et informé le Conseil de sécurité de plusieurs cas de violation de l'embargo sur les armes à destination ou en provenance de l'Iran mis en place par les résolutions 1747 et 1929 du Conseil de sécurité des Nations unies", a affirmé lors d'un point de presse le porte-parole adjoint du ministère, Romain Nadal.

Il était interrogé sur des informations américaines assurant que Téhéran fournit des armes à Damas pour l'aider dans sa répression des manifestants.

"Ces livraisons d'armes sont illégales et profondément choquantes, puisqu'elles bénéficient à un régime qui a fait le choix d'une répression, que le conseil des droits de l'Homme des Nations unies a qualifiée à plusieurs reprises de +crimes contre l'humanité+", a ajouté M. Nadal.

"Nous condamnons ces violations et appelons l'Iran et la Syrie à se conformer pleinement aux résolutions du Conseil de sécurité", a-t-il précisé.

Vendredi, de hauts responsables américains avaient déclaré à l'AFP que "le gouvernement américain (était) persuadé que l'Iran avait fourni des munitions à la Syrie" pour les utiliser lors d'opérations de répression. Le général iranien Qassem Soleimani, commandant de l'unité Qods (force spéciale des Gardiens de la révolution), était à Damas en janvier, ont précisé ces sources.

La résolution 1747 du Conseil de sécurité de l'ONU, du 24 mars 2007, prévoit notamment un embargo sur les exportations d'armes iraniennes en raison de son programme nucléaire controversé. En juin 2010, le Conseil de sécurité avait adopté dans sa résolution 1929 de nouvelles mesures, durcissant notamment l'embargo partiel sur les ventes d'armes à destination de l'Iran.

Interrogé d'autre part sur la position de la France quant à un déploiement éventuel de troupes arabes en Syrie, le ministère ne s'est pas prononcé clairement.

"Nous continuons de soutenir pleinement l'implication et l'engagement de la Ligue arabe", a dit Romain Nadal. La prochaine session ministérielle de la Ligue "devrait être l'occasion (...) de discuter des différentes options envisageables pour mettre un terme à la crise syrienne, qui représente une menace pour la stabilité de la Syrie et de toute la région", a-t-il ajouté.

L'émir du Qatar cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani s'est dit ce week-end favorable à l'envoi de troupes arabes en Syrie. Cette question pourrait être examinée lors d'un comité ministériel de la Ligue arabe le 21 janvier au Caire.

(AFP)

 

IRAN 
DECEMBRE 2019

 12 exécutions

Soulèvement national

1000 manifestants tués

4000 blessés

12.000 arrestations

dans 190 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions; Novembre: 15 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE