Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

L’Iran est sur le qui-vive. L’accès à internet a subi de fortes perturbations ce week-end alors que des appels à manifester contre le pouvoir avaient été lancés sur des sites de l’opposition. Google a fait état d’une brusque chute du trafic dans le pays.

D’après des résidents, des policiers et des membres des forces de sécurité étaient déployés ce mardi après-midi sur certaines places du centre de Téhéran.

Le régime iranien est d’autant plus tendu que dans un peu plus de deux semaines se tiendront les élections législatives, les premières élections depuis la réélection controversée du président Mahmoud Ahmadinejad en 2009. Une réélection qui a provoqué des vagues de protestation.

Avec AFP et Reuters