Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif – Le magazine VSD du 11 octobre aborde la révolte en Syrie et met l’accent sur le soutien du régime iranien au tyran syrien. « Le régime [de damas] peut compter sur un appui de taille : les militaires du corps des pasdarans, les gardiens de la révolution dépêchés par Téhéran. « Les conseillers militaires iraniens sont très bons dans les techniques de contre insurrection, auxquelles les officiers syriens ont d’ailleurs été formés à Téhéran » ajoute Fabrice Balanche [directeur du Groupe de recherches et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient].

 

Hillary Clinton qui annonçait le 28 septembre un nouveau soutien à l’opposition civile d’un montant de 15 millions de dollars, a prévenu : « L’Iran est la plus importante planche de salut du régime. » Le même jour, la secrétaire d’Etat officialisait le retrait de l’Organisation des moudjahidin du peuple iranien (Ompi) de la liste des organisations terroristes alors que ce mouvement d’opposition en exil venait de révéler l’ampleur du soutien apporté par l’Iran au régime de Bachar el-Assad.

« L’implication du commandement des gardiens de la révolution est totale dans le conflit syrien », affirme à VSD Afchine Alavi, l’un des représentants en France de l’Ompi. Selon un rapport diffusé par l’organisation, des officiers supérieurs et des experts en explosifs, issus des six brigades de commandos ayant participé à la guerre Iran-Irak, « sont actuellement en Syrie et prennent part aux planifications et au commandement des opérations de répression ».

Les opposants iraniens disent aussi avoir localisé les voies d’acheminement de ces militaires – plusieurs centaines depuis juillet, selon eux – à bord d’avions de la compagnie Mahan Air reliant Téhéran à damas, ou au départ de la ville sainte de Nadjaf, en Irak, ou encore en passant par le Liban.

Le 4 aout dernier, 48 Iraniens se présentant comme des pèlerins chiites ont été faits prisonniers par l’ASL sur la route de l’aéroport de Damas. Selon l’Ompi, ces hommes alignés, montrés par les insurgés sur une vidéo diffusée par Al-Arabiya, seraient tous des commandants de l’armée de terre en Iran, dont une vingtaine – généraux ou colonels – seraient identifiés. Un homme jouerait un rôle clé aux côtés de l’état-major syrien : le général de brigade Hossein Hamedani, principal officier de liaison, a dirigé la base de la force al-Qods, une unité d’élite chargée d’intervenir à l’extérieur de l’Iran.

IRAN 
OCTOBRE 2019

 13 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE