Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - La Force Qods, une composante du corps des gardiens de la révolution (pasdaran) formée au cours de la guerre Iran-Irak, est responsable de la planification et de la conduite des opérations étrangères, de la collecte de renseignements et des activités terroristes.

Le général Esmaïl Qa'ani, n°2 de la Force Qods, après le général Qassem Soleimani, avait baptisé cette force à sa naissance « L’armée islamique internationale ». La Force Qods joue un rôle actif contre les forces de la coalition en Afghanistan, le même rôle qu’en Irak. Le 27 mai 2012, le général Qa'ani dit que si la Force Qods n'avait pas eu une présence en Syrie, le gouvernement syrien de Bachar Al-Assad aurait déjà été renversé.

Sous la présidence d'Ahmadinejad, les activités de la Force Qods en Amérique latine et en particulier au Venezuela ont augmenté de façon significative.

La Force Qods envoie ses éléments vers les pays d'Amérique latine sous diverses identités, comme des organismes de bienfaisance, des institutions religieuses et culturelles, des ambassades étrangères, et même des constructions et des projets militaires.

L '« organisation des séminaires religieux à l'étranger et des écoles islamiques » est l'une de ces organisations de couverture du régime iranien pour étendre la présence de la Force Qods en Amérique latine.

Les activités des mollahs dans les zones d’exportation de l'intégrisme et du terrorisme sont entièrement liées au Guide Suprême et financées par le Bureau du Guide, sous les ordres du mollah Asghar Hejazi qui dirige les opérations spéciales de la Force Qods et du ministère du Renseignement (Vevak).

Le régime des mollahs a créé deux organisations parallèles et complémentaires pour exporter le terrorisme et l’intégrisme :

1. Le Centre international des études islamiques. Ce centre accueille les études islamiques et les étudiants réguliers du monde entier, dans la ville de Qom. Il les forme, puis les renvoie dans leur pays d'origine pour promouvoir les objectifs du régime. Les personnes formées deviendront alors un axe des activités de la Force Qods et du Vevak dans les pays désignés par le régime.

2. L’Organisation des séminaires religieux à l’étranger et des écoles islamiques (Howzeh). Le régime des mollahs a créé des écoles pour former et enseigner l’intégrisme dans plus de 80 pays.

Activités en Amérique du Sud
Le régime a mis en place Howzeh, des bureaux de représentation et des centres islamiques dans les Etats latino-américains. Dans certains pays, les centres et bureaux de représentation sont gérés par des autochtones formés à Qom ayant étudié au Centre international des études islamiques.

L’Argentine :
En Amérique du Sud, l'Argentine est le point central de toutes les activités de Howzeh qui a mis en place des écoles, des séminaires islamiques et des mosquées dans la plupart des grandes villes. Tous ces centres sont gérés par des cadres techniques natifs du pays.

Le Brésil :
Howzeh dispose d'un centre dans la ville de Curitiba.

La république de Guyane :
Howzeh mène ses activités sous couvert d'un centre de recherches, qui est géré par le Dr Abed Hossein Tasdigh Estefad.  Cet indien d’origine a été formé au Centre international d'études islamiques de la ville de Qom pendant de nombreuses années.

La Trinité :
Howzeh a établi un centre à Trinidad, qui n'est pas loin de la Guyane, et qui est dirigé par un mollah originaire du Pakistan.

Le Venezuela :
Howzeh n'a aucune présence directe au Venezuela. Par contre l'Assemblée mondiale Ahl-ul-bayt y développe ses activités, et la Force Qods a une présence très active dans les organisations militaires au Venezuela sous couvert de projets industriels et de construction.