Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Le gouvernement du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a livré l'Irak à l'Iran « sur un plateau d’argent », a déploré Iyad Allaoui, ancien premier ministre irakien et chef de la coalition al-Iraqiya, dans une interview à Al Arabiya TV Channel le 11 janvier.

 

Interrogé en direct par Al Arabiya, M. Allaoui a exigé la démission de Maliki alors que des dizaines milliers de personnes en Irak continuent de manifester exigeant une libération massive des prisonniers, le renforcement des dispositions relatives aux droits de l'homme dans les prisons irakiennes, et l'abrogation de l'actuelle législation anti-terroriste.

Allaoui a déclaré que la guerre américaine avait laissé l'Irak déchiré, et que le pouvoir qui s'est occupé des affaires du pays par la suite, a élaboré une structure politique fondée sur le sectarisme.

Ces deux dernières semaines, des dizaines de milliers de manifestants sont descendus dans les rues à travers l’Irak, en témoignage de leur opposition au Premier ministre Nouri al-Maliki.

Les manifestants en colère au cloué au pilori l’obédience d’Al-Maliki à Téhéran en brûlant le drapeau du régime iranien, en scandant « dehors, dehors l’Iran !  Bagdad reste libre » et « Maliki, poltron, ne prends pas tes conseils en Iran ».