Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

AP, 26 février – La télévision d'Etat iranienne affirme que des procureurs ont accusé un proche allié du Président iranien d'être impliqué dans le décès de détenus durant les troubles qui ont suivi la  réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad, il y a près de quatre ans.

Les accusations contre Saïd Mortazavi, un ancien procureur de Téhéran, sont les derniers problèmes politiques potentiels pour Ahmadinejad. Beaucoup d'alliés du Président ont été arrêtés ou affaiblis dans les luttes de pouvoir avec le guide suprême iranien l'ayatollah Ali Khamenei.

Le rapportage de mardi affirme que les accusations portées lors de la première audience du tribunal de Mortazavi, comportent notamment la détention illégale et de faux rapports à des autorités supérieures.

Une enquête parlementaire datant de deux ans a découvert que Mortazavi a joué un rôle dans la mort sous la torture d'au moins trois manifestants anti-gouvernementaux emprisonnés lors des manifestations massives qui avaient suivies l'élection présidentielle de 2009.

 

IRAN 
NOVEMBRE 2019

 10 exécutions

Soulèvement national

251 manifestants tués

3700 blessés

7000 arrestations

dans 146 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE