Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

AFP, 10 mars - L'un des meneurs des manifestants sunnites qui battent le pavé contre le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki depuis décembre a été assassiné dimanche devant son domicile à Kirkouk (nord), a-t-on appris auprès de sources médicale et de sécurité.
Binayan Saber al-Obeïdi a été tué par des inconnus devant sa maison à Kirkouk, ont rapporté une source au sein des forces de police et un médecin.
A l'instar des bastions sunnites de la province d'Anbar (ouest) et de Mossoul (nord), Kirkouk a été ces dernières semaines le théâtre de manifestations de la minorité sunnite dénonçant des abus à son encontre de la part du gouvernement du chiite Nouri al-Maliki.

Le mouvement de grogne a pris un tour violent ces dernières semaines avec la mort le 25 janvier de huit manifestants tués par les forces de l'ordre près de Falloujah, à l'ouest de Bagdad.
Vendredi, un autre manifestant a été tué à Mossoul, également par des tirs des forces de l'ordre.
D'autres actes de violences se sont produits dimanche ailleurs dans le pays. A Hit, à 170 km à l'ouest de Bagdad, des inconnus ont abattu un membre du conseil municipal, et à Baqouba, à 60 km au nord de la capitale, un fermier a été tué par des hommes armés.
Bien qu'elle soit désormais sans commune mesure avec les sombres années du conflit religieux de 2006-2008, la violence reste quotidienne en Irak, dix ans après l'invasion du pays qui a mené à la chute du régime de Saddam Hussein.