Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

AFP, 21 mai - Des Iraniens sont présents aux côtés du Hezbollah libanais qui combat avec les troupes du régime syrien pour reprendre la ville stratégique de Qousseir, dans le centre de la Syrie, a indiqué mardi soir un haut responsable du département d'Etat américain.

"C'est la participation directe la plus visible du Hezbollah aux combat en Syrie, et nous avons compris qu'il y a aussi des Iraniens dans ce secteur", a affirmé ce responsable, qui a requis l'anonymat, aux journalistes accompagnant le secrétaire John Kerry à Mascate.

Le responsable américain, qui a affirmé tenir ses informations de chefs de l'Armée syrienne libre (rebelles), n'a pas pu donner d'estimation du nombre de combattants du Hezbollah ou d'Iraniens impliqués dans la bataille, ni du rôle exact joué par les Iraniens.

"Je ne sais pas s'ils (les Iraniens) sont directement impliqués dans les combats", a-t-il dit, dénonçant "l'implication directe d'étrangers sur le territoire syrien aux côtés du régime".

Quant aux combattants du Hezbollah, "ils sont directement engagés dans les batailles de rues", a ajouté le responsable, citant les chefs de l'opposition.

"Le rôle de l'Iran et du Hezbollah a augmenté de façon substantielle au cours des deux derniers mois", a encore dit ce responsable, au cours d'une conférence téléphonique.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), au moins 31 combattants du Hezbollah ont été tués depuis dimanche ainsi que 76 rebelles dans les combats à Qousseir, dans l'ouest de la Syrie.

Le président américain Barack Obama a exprimé lundi auprès de son homologue libanais Michel Sleimane ses inquiétudes sur la présence du Hezbollah en Syrie.

"Le monde assiste en spectateur (...) et nous saurons s'ils commettent des massacres, et nous les en rendrons responsables", a encore dit le responsable.

L'opposition syrienne a mis en garde contre un massacre qui serait commis par le régime s'il parvenait à reprendre Qousseir.


 

IRAN 
DECEMBRE 2019

 29 exécutions

Soulèvement national

1500 manifestants tués

4000 blessés

12.000 arrestations

dans 191 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions; Novembre: 15 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE