Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

AFP, 22 mai - L'invalidation de deux des principaux candidats à l'élection présidentielle iranienne « illustre l'ampleur du verrouillage du système », a estimé mercredi le ministère français des Affaires étrangères, pour qui le peuple iranien « doit pouvoir choisir librement ses dirigeants ».

« La décision du Conseil des gardiens de la Constitution illustre l'ampleur du verrouillage du système iranien. Les critères d'éligibilité manquent indéniablement de transparence », a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay, Philippe Lalliot.

« Le peuple iranien doit pouvoir choisir librement ses dirigeants et mérite que ses droits les plus fondamentaux, comme la liberté d'expression et d'opinion, soient respectés », a-t-il estimé.

« De manière plus générale, ces élections auront lieu dans un climat de répression croissant en Iran », a-t-il poursuivi.