Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Bureau du procureur général, District de Columbia, USA - Ahmadreza Mohammadi-Doostdar, 39 ans, de nationalité américaine et iranienne, et Majid Ghorbani, 60 ans, de nationalité iranienne et résidant en Californie, ont plaidé coupable des accusations découlant de leurs activités de surveillance et de collecte de renseignements permettant d'identifier des citoyens américains et des ressortissants américains étant membres du groupe d’opposition les Moudjahidine du peuple [d’Iran] (OMPI/MEK).

Le 8 octobre 2019, Doostdar a plaidé coupable d’un chef d'accusation d'avoir agi en qualité d'agent du gouvernement iranien sans en aviser le Procureur général et d’un chef d'avoir conspiré pour violer cette loi.  Le 4 novembre 2019, Ghorbani a plaidé coupable à un chef d'accusation de violation de l'International Emergency Economic Powers Act, et du Règlement sur les transactions et les sanctions en Iran.

« Le gouvernement iranien pensait qu'il pourrait s'en tirer en envoyant un de ses agents ici pour charger un résident permanent d'effectuer cette surveillance et de recueillir [ces informations] », a déclaré Jessie K. Liu, procureur du district de Columbia. « Cette affaire met en lumière nos efforts pour poursuivre ceux qui menacent la sécurité nationale et pour ébranler les gouvernements étrangers qui ciblent les Américains. »

« Ces personnes ont admis avoir enfreint la loi et agi au nom du gouvernement iranien en recueillant des informations sur les activités des opposants iraniens dans notre pays (…) », a déclaré Jay Tabb, directeur exécutif adjoint de la Direction de la sécurité nationale du FBI (…) « Nous ne tolérerons aucune activité de ce genre menée par le gouvernement de l'Iran ou ses agents. »

Dans le cadre de sa déposition, Doostdar a admis sous serment qu'il avait fait le voyage d’Iran aux États-Unis à trois reprises afin de rencontrer Ghorbani et lui donner des directives sur les activités de Ghorbani au nom du gouvernement iranien. Avant le premier voyage de Doostdar aux États-Unis, son contact avec le gouvernement iranien avait identifié Ghorbani par son nom, lui avait montré une photographie de lui et lui avait dit où il travaillait.

Lors de son premier voyage aux Etats-Unis en juillet 2017, Doostdar a rencontré Ghorbani sur son lieu de travail. Doostdar a admis qu'au cours d'une conversation ultérieure, Ghorbani a dit à Doostdar qu'il était prêt à travailler pour le gouvernement iranien aux États-Unis.

Le 20 septembre 2017, Ghorbani a assisté à un rassemblement de l’OMPI/MEK à New York.  Le rassemblement consistait en une activité protégée par la Constitution, avec des citoyens américains qui dénonçaient le régime iranien.  Lors du rassemblement, Ghorbani a photographié les participants au rassemblement, y compris des dirigeants de l’OMPI/MEK.

Lors du deuxième voyage de Doostdar aux États-Unis dans le cadre du complot, en décembre 2017, Doostdar a rencontré Ghorbani et lui a pris ses photos de la réunion.  Les photographies représentaient des dirigeants de l’OMPI/MEK et comprenaient des notes manuscrites identifiant les individus et énumérant leurs fonctions dans le groupe. Ghorbani et Doostdar ont également discuté du voyage prévu de Ghorbani en Iran en mars 2018, et Ghorbani a offert de fournir un briefing en personne sur les participants de la réunion pendant ce voyage. Sous serment, Ghorbani a admis avoir assisté au rassemblement de l’OMPI/MEK de septembre 2017 et photographié et recueilli des informations sur les participants pour les fournir à Doostdar et, finalement, à des personnes en Iran.

En décembre 2017, Doostdar a quitté les États-Unis pour l'Iran avec les photographies et les notes manuscrites fournies par Ghorbani. Doostdar a versé 2 000 $ à Ghorbani pour son travail, dont Doostdar a admis qu'il avait été fourni par l’agent du gouvernement iranien de Doostdar.

En mai 2018, Ghorbani s'est rendu à un autre rassemblement de l’OMPI à Washington où il a de nouveau recueilli des informations sur des participants qui critiquent le régime iranien. Après ce rassemblement, Doostdar a reconnu s’être entretenu avec Ghorbani au téléphone et avoir discuté des méthodes que Ghorbani pouvait utiliser pour fournir à Doostdar en Iran les renseignements recueillis lors de ce rassemblement.

Doostdar a en outre admis qu'au cours de son voyage aux États-Unis pour charger Ghorbani de recueillir des informations sur des personnes américaines au nom du régime iranien, il a communiqué avec son interlocuteur du gouvernement iranien par l'intermédiaire d'un autre complice. L’agent de Doostdar a relayé des instructions et des encouragements, et a répondu aux questions que Doostdar avait posées pendant sa mission aux États-Unis.

 

IRAN 
NOVEMBRE 2019

 10 exécutions

Soulèvement national

251 manifestants tués

3700 blessés

7000 arrestations

dans 146 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE