Cette dernière escalade est une autre raison pour laquelle les États-Unis ne devraient pas poursuivre les négociations avec le régime.

Bloomberg - Suite à l'attaque des Houthis, samedi dernier, contre l'usine de traitement de pétrole brut de Saudi Aramco, le secrétaire d'État Mike Pompeo a fait valoir un point évident et nécessaire : blâmer l'Iran.

Lire la suite...

The Hill - Sadegh Larijani a eu un été difficile. Malgré sa loyauté envers l'ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême de l'Iran, âgé de 80 ans, Larijani a été confronté à de multiples allégations publiques de corruption dans le cadre d'une campagne coordonnée par Ebrahim Raïssi, son principal rival. Larijani est inquiet - et il doit l'être. Largement considéré comme tête de liste dans la course à la succession, Raïssi est un formidable opérateur politique qui a acquis une réputation impitoyable grâce à son rôle clé dans le massacre de milliers d'opposants politiques par le régime en 1988.

Lire la suite...

Lobelog.com - Par Shadi Sadr - Une fois de plus, nous sommes en état de guerre, et nous avons un travail inachevé d'extermination des dissidents, en même temps. C'est l'essence même d'une interview récemment diffusée dans le magazine Mosalas avec Mostafa Pour-Mohammadi, l'ancien ministre iranien de la Justice. Cela a eu un effet glaçant sur les militants iraniens, en particulier ceux qui sont en prison, à un moment où la nation s'inquiète de l'escalade des tensions entre l'Iran et les États-Unis.

Lire la suite...