Iran News Wire - Le procureur général de l'Iran a déclaré aujourd'hui que la publication de "fausses" nouvelles sur les inondations dans les médias sociaux constituait une violation de la sécurité, ajoutant que ceux qui publiaient de telles nouvelles seront sanctionnés pour "atteinte à la sécurité du pays".

Lire la suite...

Al Monitor - Une traînée de morts et de destructions laissées par des pluies diluviennes dans le nord et le sud de l'Iran a jeté une ombre noire sur le Norouz cette année. Le Nouvel An iranien - qui a commencé le 21 mars - avec des célébrations, des visites familiales et des voyages de vacances n'a jusqu'à présent été qu'un gâchis pour beaucoup de ceux qui l'avaient planifié depuis des mois.

Lire la suite...

The New York Times - 14 février - Le comportement de Téhéran fait mentir l'idée qu'il associe conciliation et conciliation. En fait, il associe conciliation et mépris. Depuis ses débuts il y a 40 ans cette semaine, la République islamique d'Iran a profité du généreux bénéfice du doute de la part d'observateurs crédules en Occident. L'histoire n'a pas été dans le sens de leur sympathie.

Lire la suite...

History News , 10 févr. 2019 - par Walid Phares *- Cette semaine, les États-Unis et la Pologne accueilleront conjointement une réunion ministérielle visant à « promouvoir la paix et la sécurité au Proche-Orient », l'accent étant mis sur le « rôle déstabilisateur de l'Iran dans la région ». Le rassemblement international qui se tiendra à Varsovie les 13 et 14 février a déjà été présenté par Téhéran comme un effort mené par les États-Unis pour isoler et ébranler davantage le régime des ayatollahs.

Lire la suite...

UPI - Par Struan Stevenson * - L'Iran, malgré sa culture riche, civilisée et ouverte, est devenu un paria international, son régime fasciste religieux condamné pour violation des droits humains et exportation du terrorisme, tandis que ses 80 millions de citoyens assiégés, dont plus de la moitié ont moins de 30 ans, luttent pour nourrir leurs familles dans un contexte de pannes d'électricité, de pénurie d'eau et de hausse des prix alimentaires qui ont dépassé 50 %. Depuis l'entrée en vigueur, le 5 novembre, de la deuxième tranche des sanctions américaines touchant le pétrole et les banques, l'Iran produit 1 million de barils de pétrole de moins par jour. Cela a coûté 2 milliards de dollars à l'économie iranienne depuis novembre. Mais les mollahs continuent de financer le terrorisme.

Lire la suite...

Iran Manif (avec Belga) - La chambre du conseil d'An­vers a pro­longé mardi la dé­ten­tion pré­ven­tive de Na­si­meh N., Amir S., Meh­rad A. et As­sa­dol­lah Assadi pour deux mois, in­dique jeudi le par­quet fé­dé­ral. Les quatre in­di­vi­dus sont soup­çon­nés d'être im­pli­qués dans un pro­jet d'at­ten­tat contre le ras­sem­ble­ment an­nuel des Moudjahidine du Peuple d'Iran (OMPI/MEK) or­ga­nisé à Vil­le­pinte, au nord de Paris.

Lire la suite...