Iran Manif - Le gouvernement yéménite a refoulé une délégation du régime iranien et de son affidé le Hezbollah du Liban qui voulaient participer à une cérémonie du groupe des Houthis, écrit le quotidien arabe Al-Siassa le 4 juin.

Le porte-parole du groupe « Ansarollah », lié aux Houthis, s’est plaint du fait que « les autorités yéménites ont refusé à certaines délégations, notamment celles de l’Iran et des représentants du Hezbollah libanais l’entrée du territoire pour assister aux funérailles du fondateur des Houthis. »

Les Houthis sont financés et armés par le régime iranien, et leurs dirigeants sont soit intasllés à Téhéran ou s’y rendent en permamnence.


 

AFP, 6 juin - Les Etats-Unis ont condamné jeudi l'assaut lancé par les troupes syriennes et son allié le Hezbollah libanais contre la ville clé de Qousseir.

"Les Etats-Unis condamnent dans les termes les plus forts possibles l'assaut du régime de Bachar al-Assad qui a causé d'innombrables victimes civiles et causé de terribles souffrances humaines", a affirmé le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney.

"Il est clair que le régime syrien n'a pu contester tout seul le contrôle de Qousseir par l'opposition et qu'il dépend du Hezbollah et de l'Iran pour oeuvrer dans ce sens", a ajouté le porte-parole.

Lire la suite...

Iran Manif – Après le gag du premier débat électoral en Iran qui se situait entre Questions pour un champion et le Schmilblick, le second débat a déclenché les mêmes moqueries et hauts-le-cœurs chez les Iraniens.
On pouvait entendre hier dans un taxi de Téhéran un dialogue juteux qui reflète l’état d’esprit génral :
- Mais ils se moquent de nous ! Qui va croire à cette pantalonnade ?

Lire la suite...

Iran Manif – Les Afghans ont brûlé le 30 mai le drapeau du régime iranien devant son ambassade à Kaboul lors d'une grande manifestation contre l'ingérence des mollahs en Afghanistan.

Ils ont également exigé la fin des exécutions croissantes d'immigrants afghans en Iran.

Un rapport d'Amnesty International a affirmé qu'il y avait actuellement 5630 Afghans dans les prisons en Iran, dont 3000 condamnés à mort. La toute dernière exécution a eu lieu le 29 mai.

Lire la suite...

Iran Manif – Les autorités nigérianes ont annoncé le 30 mai l'arrestation de trois hommes en lien avec le Hezbollah libanais. Elles ont également annoncé la découverte d'une cache d'armes du groupe.

Un rapport affirme que les autorités à Kano ont mis en avant « 11 armes antichar, 4 mines antichar, un lance-roquette (RPG) ainsi que 21 roquettes, 17 AK-47, deux mitraillettes et 76 grenades. »

Les autorités nigérianes ont fait savoir que les trois membres de la cellule avaient été arrêtés au cours des deux dernières semaines et que durant l'interrogatoire, tous ont avoué être des membres du Hezbollah soutenu par le régime iranien.

Lire la suite...

AFP, 30 mai - Les Etats-Unis ont accusé jeudi l'Iran de soutenir le "terrorisme" international à des niveaux jamais vus depuis deux décennies, dans un rapport annuel du département d'Etat qui fait aussi le constat du déclin d'al-Qaïda.

Dans ce rapport exhaustif sur le "terrorisme" mondial destiné au Congrès et remis à la presse, le ministère des Affaires étrangères ne varie guère de la ligne adoptée dans son précédent panorama dressé en juillet 2012.

Lire la suite...

AFP, 30 mai - Un Américano-Iranien a été condamné jeudi à une peine de 25 ans de prison par un tribunal new-yorkais pour avoir essayé de tuer en 2011 l'ambassadeur d'Arabie saoudite aux Etats-Unis, complot qui impliquait l'Iran, selon les autorités américaines.

Manssor Arbabsiar, 58 ans, avait plaidé coupable en octobre d'avoir, avec la complicité de responsables de l'armée iranienne, préparé l'assassinat du diplomate saoudien.

Le juge fédéral new-yorkais qui a fixé la peine a déclaré jeudi à la cour que l'accusé "était pleinement responsable de ses actes. Il doit retenir la leçon. Ceci ne peut être toléré".

Les avocats de la défense avaient fait valoir que Manssor Arbabsiar souffrait de troubles bipolaires et réclamaient que sa peine soit ramenée à dix ans de prison.

Lire la suite...

AFP, 29 mai - La Coalition de l'opposition syrienne a une nouvelle fois exigé mercredi soir le départ du président syrien Bachar al-Assad et de ses chefs militaires pour participer à une éventuelle conférence de paix, au terme de sept jours d'âpres discussions à Istanbul.

"La Coalition internationale accueille favorablement les efforts internationaux destinés à favoriser une solution politique au conflit dont souffre la Syrie depuis plus de deux ans", a-t-elle indiqué dans une déclaration.

"En outre, la Coalition syrienne réaffirme son engagement à respecter les objectifs de la révolution et le cadre politique fixé le 15 février 2013, qui exige le départ des dirigeants du régime, comme celui des chefs de l'armée et des forces de sécurité, et leur exclusion de toute solution politique", poursuit ce texte lu à la presse.

Lire la suite...

AFP, 29 mai - Le procureur argentin qui enquête sur l'attentat anti-juif qui avait fait 85 morts en 1994 à Buenos Aires a transmis à la justice de nouvelles accusations contre l'Iran, principal suspect dans cet attentat, qu'il soupçonne également d'avoir "infiltré" d'autres pays d'Amérique du Sud pour y commettre des actes terroristes.

La justice argentine accuse Téhéran d'être impliqué dans l'attentat contre l'AMIA (mutuelle juive argentine), qui avait également fait plus de 300 blessés, et réclame depuis 2006 l'extradition de huit Iraniens, dont l'actuel ministre de la Défense, Ahmad Vahidi, et l'ex-président Akbar Hachémi Rafsandjani, pour les juger.

Lire la suite...

AFP, 28 mai - Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU va se pencher mercredi sur un projet de résolution condamnant "l'intervention de combattants étrangers" à Qousseir, ville de l'ouest de la Syrie théâtre d'intenses combats.

Ce projet de résolution, déposé par les Etats-Unis, la Turquie et le Qatar, vise ainsi notamment le Hezbollah libanais, sans le nommer. Le texte doit encore être débattu mardi par les diplomates à Genève. Il sera présenté mercredi lors d'un débat en urgence devant le Conseil des droits de l'Homme, dont les résolutions n'ont toutefois pas de caractère contraignant.

Le projet de résolution, qui est publié par le Conseil, "condamne l'intervention de combattants étrangers qui lutte pour le compte du régime syrien à Qousseir" et se dit "profondément préoccupé par le fait que leur implication pose une grave menace à la stabilité régionale".

Lire la suite...

IRAN 
NOVEMBRE 2019

 9 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE